«Certains peuvent être cocus et contents, mais pas moi.» Claude Eerdekens s’énerve contre la répartition de la dotation provinciale, peu favorable à la zone de secours NAGE, que seuls lui et le bourgmestre d’Éghezée auraient contestée.