LOUVAIN-LA-NEUVE

Eduardo Suplicy, Paola Vigano et Jimmy Wales faits Docteurs honoris causa de l’UCL

Eduardo Suplicy, Paola Vigano et Jimmy Wales faits Docteurs honoris causa de l’UCL

Eduardo Suplicy, Paola Vigano et Jimmy Wales se sont vus remettre le titre de Docteur honoris causa. BELGA – John Thys

Cette année, l’UCL remet le titre de Docteur honoris causa à Eduardo Suplicy, Paola Vigano et Jimmy Wales, le cofondateur de Wikipédia.

Ces trois personnalités font la part belle aux utopies, thème de l’année académique 2015-2016. Elles sont toutes les trois parrainées par un membre de la communauté universitaire néo-louvaniste. «Cette année, nous avons reçu une cinquantaine de propositions», précise Vincent Blondel, le recteur de l’UCL.

Eduardo Suplicy

Eduardo Suplicy est un homme politique brésilien, ardent défenseur du revenu de base. «C’est un droit pour tous», insiste-t-il. «Et ce, indépendamment du sexe et de la croyance de chacun(e)». En 1980, il a fondé le Parti des Travailleurs avec l’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2010). En 2004, il est parvenu à convaincre ce même Lula de signer une loi promettant la mise en place d’un revenu de base attribué à tout citoyen.

La présidente actuelle Dilma Russeff n’a toutefois pas encore accepté cette proposition, malgré les demandes insistantes du Docteur honoris causa. Eduardo Suplicy est également à la base de la Bolsa Familia. «Ce programme de lutte contre la pauvreté bénéficie à 14 millions de ménages, soit 50 millions de personnes et donc, un quart de la population de notre pays», explique-t-il. Le professeur d’économie lutte contre les inégalités sociales dans son pays et a été sénateur pendant 24 ans. Actuellement, il est secrétaire municipal des droits de l’homme pour la ville de Sao Paulo.

Paola Vigano

Paola Vigano est architecte et urbaniste italienne. Cette professeur d’université, en première ligne pour affronter les défis écologiques et sociétaux des villes, entend imaginer et concevoir la ville du futur, un espace où chaque citoyen se sentirait à sa place. «La ville n’est pas un objet aimé», affirme-t-elle. «Dans notre espace, la ville est pourtant très importante. Mais elle n’est pas à l’agenda de l’Union européenne. Aucune stratégie n’existe à son sujet», déplore Paola Vigano, qui se bat pour faire émerger une nouvelle vision urbaine.

Jimmy Wales

Enfin, Jimmy Wales est le cofondateur de la célèbre encyclopédie en ligne lancée en 2001, Wikipedia, le premier site non-commercial consulté sur internet. Des millions d’articles y sont publiés dans près de 300 langues par des centaines de milliers de contributeurs. «Nous n’avons pas réponse à tout. Wikipedia donne accès à un savoir très large. Mais l’encyclopédie est limitée par le besoin de trouver des sources fiables», commente l’entrepreneur américain, qui imagine un monde dans lequel chacun peut avoir un libre accès à la somme de toutes les connaissances humaines. Wikipedia est également un outil qui reflète les inégalités planétaires. Le continent africain développe peu l’encyclopédie. Jimmy Wales souhaite réduire cette fracture Nord-Sud et constate que «les pays en voie de développement connaissent une croissance des détenteurs de smartphones. Certains se vendent à 30 euros et avec un tel outil, on peut accéder gratuitement à l’information». Il développe encore de nombreux projets parmi lesquels Wikia, une plate-forme d’édition pour la diffusion de contenus collaboratifs.