CINEMA

L’audiodescription obligatoire pour les films financés par le Fonds flamand

L’audiodescription obligatoire pour les films financés par le Fonds flamand

L’audiodescription pourra être disponible via une application sur smartphone. Reporters

Le gouvernement flamand s’apprête à rendre obligatoire un nouveau dispositif d’audiodescription via smartphone dans les salles de cinéma, pour la douzaine de films par an dont le Fonds audiovisuel flamand est le principal financier public.

Le Fonds (VAF) libérera ainsi 5.000 euros par film pour que les cinémas mettent à disposition des personnes malvoyantes une application pour smartphone leur permettant d’entendre dans un casque une description des éléments visuels les plus pertinents du scénario.

C’est une société néerlandaise, Earcatch, qui a développé cette application d’audiodescription adaptée aux salles de cinéma. Le logiciel gratuit reconnaît le film en cours.

«Dès le mois d’avril, ce système sera obligatoire pour tous les films flamands pour lesquels le VAF est le principal financier public», a affirmé mardi le ministre flamand de la Culture, Sven Gatz. «Belgica», de Felix Van Groeningen, sera le premier long métrage à essuyer les plâtres de cette technologie.

Pas moins de 60.000 personnes recourent déjà à l’audiodescription pour les programmes de la radio-télévision publique VRT qui la proposent. L’application peut aussi servir pour un DVD ou un programme télévisé.