BOIS-D’HAINE

Bois-d’Haine : la production aux Laminoirs de Longtain reprend cet après-midi

Bois-d’Haine : la production aux Laminoirs de Longtain reprend cet après-midi

L’heure de la reprise de la production a enfin sonné aux Laminoirs de Longtain. BELGA

La reprise de la production aux Laminoirs de Longtain à Bois-d’Haine va enfin pouvoir se concrétiser ce mardi après-midi. Quinze travailleurs vont s’attaquer à la première commande de 700 tonnes de tubes métalliques.

Initialement annoncée en novembre 2015, la reprise de la production aux Laminoirs de Longtain à Bois-d’Haine va enfin pouvoir se concrétiser ce mardi après-midi. L’outil a dû être réparé ces dernières semaines à la suite de dégradations. Quinze travailleurs vont s’attaquer à la première commande de 700 tonnes de tubes métalliques.

L’heure de la reprise de la production a enfin sonné aux Laminoirs de Longtain. Le nouveau patron de l’entreprise, Joseph Fascella, n’est pas peu fier de l’aboutissement d’un cheminement qui devenait très long. «Nous devions reprendre la production en novembre dernier mais l’outil avait été dégradé par du vandalisme, notamment au niveau de la haute tension, et nous avons dû le remettre en état», a indiqué Joseph Fascella.

«Nous devions reprendre dès lundi mais les travailleurs ont dû effectuer quelques derniers réglages. Il faut savoir que les machines, dont l’automate, ont été à l’arrêt pendant 7 à 8 mois.»

La première commande va donc pouvoir enfin être honorée, soit 700 tonnes de tubes métalliques. «C’est un début. Nous avons été obligés de décliner une commande de 100 tonnes à cause du retard de la remise en marche. Nous comprenons la frilosité des clients que nous devons reconquérir. J’ai d’ailleurs renforcé l’équipe du service achat dans ce sens. Mais je suis optimiste et je vise 25.000 tonnes en fin 2016, ce qui nous mettrait à l’équilibre alors que le business plan prévoyait un déficit par précaution. Je suis aussi conscient que nous avons perdu un petit mois d’exploitation cette année. Notre objectif est d’atteindre les 35 à 40.000 tonnes annuelles dans les deux ans et il est réaliste. Côté emploi, je compte, à terme, arriver à un ratio d’un travailleur par 1.200 tonnes.»

Quinze des 36 travailleurs que comptaient les Laminoirs en 2015 sous la direction de Stéphan Jourdain ont été engagés pour la relance de l’entreprise de Bois-d’Haine.