article abonné offert

TEMOIGNAGE

Coups de feu à Arlon: «Un quart d’heure avant, le café était plein!»

Coups de feu à Arlon: «Un quart d’heure avant, le café était plein!»

Georges Leroy, qui s’est interposé, Évelyne Ansion, qui est serveuse, et Rudy Lassence, le patron du Coquetel. -

«Georges Leroy, c’est le héros!» dit Rudy Lassence, le patron du café «Le Coquetel», à Arlon, où un homme a tiré à plusieurs reprises sur un autre, samedi soir. Georges se serait bien passé d’une pub pareille, mais le barman tient à saluer le courage de son client: «C’est un ami.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 66 des 341 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?