TURQUIE

La Turquie observe une baisse du nombre de touristes en 2015

La Turquie observe une baisse du nombre de touristes en 2015

- Attal/REPORTERS

Le nombre de touristes étrangers a légèrement reculé en 2015 en Turquie, pour la première fois depuis des années, victime de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays et du retrait des visiteurs russes, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Un total de 36,24 millions d’étrangers ont visité la Turquie contre 36,83 millions l’année précédente, soit une baisse de 1,61%, a indiqué le ministère du Tourisme.

Le nombre de touristes russes, particulièrement friands des stations balnéaires de la Méditerranée comme Antalya (sud), a subi une baisse spectaculaire avec 3,65 millions l’an dernier contre 4,5 millions en 2014.

Amorcé par la crise économique en Russie, ce mouvement s’est accéléré avec la crise diplomatique provoquée par la destruction d’un bombardier russe par l’armée turque à la frontière syrienne le 24 novembre dernier. En décembre, le nombre de touristes russes a dégringolé de 46% par rapport à la même période de l’année précédente.

Malgré cette nette tendance, les Russes ont constitué en 2015 le deuxième contingent des visiteurs de la Turquie, derrière les Allemands avec 5,6 millions.

Plus généralement, le nombre de touristes du continent européen a reculé de 1,75%, les mouvements les plus nets étant observés chez les Italiens (-27%) et les Français (-18%). L’afflux de résidents du Moyen-Orient (+5,5%) et d’Asie du sud-est (+11,3%) a presque totalement compensé la désaffection européenne.

Depuis l’été dernier, la situation sécuritaire s’est nettement dégradée en Turquie. Le conflit kurde a repris dans le sud-est du pays, en proie à des violents combats entre forces de sécurité et rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Et plusieurs attentats attribués au groupe État islamique (EI) ont frappé le sol turc. A Ankara, 103 personnes sont mortes en octobre lors d’une manifestation prokurde et, le 12 janvier, 11 touristes allemands ont été tués dans le district historique de Sultanahmet.

La Turquie, actuellement sixième destination mondiale, s’est fixée pour objectif d’accueillir 50 millions d’étrangers par an en 2023.