MONDE

L’IMT conseille aux femmes enceintes d’éviter les voyages vers les pays touchés par zika

L’IMT conseille aux femmes enceintes d’éviter les voyages vers les pays touchés par zika

Une campagne de prévention a été lancée dans les aéroports péruviens. Reporters/Photoshot

L’Institut de Médecine Tropicale (IMT) d’Anvers indique jeudi dans un communiqué qu’il conseille aux femmes enceintes et aux femmes qui envisagent une grossesse d’éviter actuellement les voyages vers les pays qui connaissent pour le moment une flambée du virus zika.

C’est le cas pour «une grande partie de l’Amérique centrale et du Sud et les Caraïbes», précise l’IMT. «Si un voyage ne peut pas être retardé, il est important de consulter un médecin au préalable et de discuter des moyens de prévention nécessaires. Après un séjour dans ces régions, il est conseillé d’en aviser votre médecin ou votre gynécologue.»

Il n’existe pas de vaccin ou de traitement contre la maladie provoquée par le virus zika, qui se transmet à l’homme via la piqûre d’un moustique tigre. Or, des observations récentes semblent démontrer que le fait qu’une femme enceinte souffre de fièvre zika peut avoir des conséquences néfastes pour l’enfant à naitre, le virus pouvant se transmettre de la mère au foetus. L’IMT rapporte notamment une observation des autorités sanitaires brésiliennes, qui ont noté une augmentation du nombre de nouveau-nés présentant une microcéphalie après l’émergence du virus dans le pays.

Les symptômes de l’infection par le virus zika sont similaires à ceux de la dengue et du chikungunya, des virus qui coexistent d’ailleurs dans les zones touchées par le virus zika. En Colombie et au Brésil, plus de 10.000 personnes ont été contaminées.

Le ministère belge des Affaires étrangères n’a, jeudi, pas encore adapté son avis de voyage pour les pays d’Amérique latine touchés par le virus.

Nos dernières videos