La problématique des migrants discutée en commission du Parlement germanophone

La problématique des migrants s'est invitée mercredi en commission du Parlement germanophone avec l'audition publique de plusieurs acteurs sociaux en relation avec les réfugiés. L'objectif était de définir les défis auxquels la Communauté germanophone est confrontée en matière d'accueil, d'intégration, d'apprentissage de la langue et de scolarisation.

En matière d'accueil, Véronique Wetzelaer, la directrice des centres de Manderfeld et Eupen, a indiqué que ces deux centres accueillent actuellement 320 personnes et sont depuis peu confrontés à l'arrivée de mineurs. A Elsenborn, où la capacité maximale est de 549 personnes, la majorité des 507 réfugiés accueillis sont des hommes seuls principalement originaires d'Irak, de Syrie et d'Afghanistan.

Les représentants du RESI (Der Rat für Entwicklungszusammenarbeit, Solidarität und Integration), le conseil pour la coopération au développement, la solidarité et l'intégration ont, eux, présenté leur concept d'intégration, qui est en partie repris dans le REK, plan de développement régional en Communauté germanophone.

Pour le RESI, la Communauté germanophone a besoin d'un parcours d'intégration cohérent, de la mise en place d'un cours de citoyenneté, d'un centre de référence ainsi que d'un décret intégration qui définira les compétences de chacun.

Ce texte est prévu pour 2018.


Nos dernières videos