BRUXELLES

Six hommes et six femmes pour juger Radenko Batinar

Six hommes et six femmes pour juger Radenko Batinar

- BELGA

Six hommes et six femmes ont été tirés au sort, mercredi après-midi, devant la cour d’assises de Bruxelles, pour être les jurés au procès de Radenko Batinar, accusé du meurtre de Marc Leruitte. Le procès débutera ce lundi.

Cet homme de nationalité serbe, âgé de 57 ans, est accusé d’avoir tué Marc Leruitte, âgé de 82 ans, connu dans le milieu du rugby bruxellois, le 13 mars 2013 à Anderlecht. Le crime avait eu lieu dans un contexte de jalousie au sein d’un triangle amoureux.

La victime, Marc Leruitte, surnommée Marco, avait été étranglée et frappée chez elle, rue Émile Versé, près de la place De Linde, à Anderlecht, le 13 mars 2013 vers 21h00.

L’homme, un ancien militaire âgé de 82 ans, avait succombé à ses blessures. Il était connu à Bruxelles pour avoir fondé un club de Rugby à Woluwe-Saint-Lambert, le Kibubu Rugby Club, qui avait joué à un haut niveau.

L’auteur de l’agression, Radenko Batinar, un Serbe de 57 ans, s’était lui-même rendu à la police et est en aveu de la matérialité des faits. Selon son avocat, Radenko Batinar aurait toutefois à tout le moins été provoqué par la victime. L’accusé, qui était ivre au moment des faits, conteste également avoir eu l’intention de tuer.

Radenko Batinar était le compagnon de Chantal B., âgée de 48 ans, l’ancienne compagne de Marc Leruitte.

Celle-ci avait gardé un bon contact avec l’octogénaire après leur rupture, les ex-amants entretenaient une amitié forte, et elle lui avait ainsi permis de continuer à vivre chez elle, même après qu’elle ait entamé une nouvelle relation amoureuse, avec Radenko Batinar.

Cependant, les deux hommes ne s’entendaient pas et des disputes avaient régulièrement éclaté entre eux. En 2011 notamment, Marc Leruitte avait déposé plainte contre Radenko Batinar pour coups et blessures et avait quitté pendant une quinzaine de jours l’appartement de Chantal B.


Nos dernières videos