BUZZ

Il décroche un job grâce à une lettre de motivation remplie de... « blabla»

Il décroche un job grâce à une lettre de motivation remplie de... « blabla»

- (capture d’écran Huffington Post)

Mécontent de n’avoir toujours pas trouvé d’emploi en utilisant des méthodes «traditionnelles», un jeune Français de 24 ans a écrit une lettre de motivation pour le moins... originale. Celle-ci lui a permis de décrocher un CDI.

«Blabla de motivation: pourquoi je veux rejoindre Alumnforce». En écrivant cette lettre de motivation totalement inédite, Julien Chorier, un jeune diplômé de 24 ans, ne se doutait pas que sa démarche allait être payante. Pourtant, son originalité a tapé dans l’œil du recruteur, qui lui a offert... un CDI.

«J’en avais marre d’écrire toujours la même chose», explique le jeune diplômé d’une grande école de management de Bordeaux au Huffington Post. «Avec un ami, on s’est dit que c’était vraiment du “blabla” et que les entreprises ne prenaient sûrement pas le temps de tout lire. J’ai pensé à cela et j’ai décidé de remplacer tout ce qui n’était pas essentiel par “blabla”.»

Un pari osé qui lui a donc valu son premier emploi, lui qui avait essuyé de nombreux refus depuis la fin de ses études, cet automne. «Pourtant, mes amis ont essayé de m’en dissuader, mais j’ai tenté le coup. Après un premier envoi sans réponse, le second a été le bon.»

«Il faut toujours chercher à se différencier»

Il faut dire que son initiative était pour le moins farfelue. «Ils ont voulu savoir qui se cachait derrière ces “blabla”», se souvient-il. Après un premier entretien, Alumnforce, une petite entreprise parisienne, a donc engagé le jeune homme.

Et si ce dernier a décidé de rendre son histoire publique, c’est pour pousser les jeunes demandeurs d’emploi à se démarquer. «Pour moi, c’est un passager obligé pour trouver un emploi, quel que soit le domaine. Certes, la communication permet d’aller plus loin, mais il faut toujours chercher à se différencier.»

Le message est passé.

Il décroche un job grâce à une lettre de motivation remplie de... « blabla»
Le jeune Julien Chorier a envoyé une copie de sa lettre au Huffington Post. Huffington post - capture d’écran

Nos dernières videos