Tournai: l’Insoumis qui devait gérer l’Espace Depardieu en faillite (vidéo)

Tournai: l’Insoumis qui devait gérer l’Espace Depardieu en faillite  (vidéo)

Le bar à vins de Depardieu aurait dû prendre place à la rue du Curé Notre Dame, avec pour enseigne «l’insoumis». Un rêve aujourd’hui en faillite. EdA - 202553191917

Parmi les neuf faillites déclarées ouvertes par le tribunal de commerce de Tournai ces lundi et mardi, celle de la SPRL l’Insoumis est sans doute celle qui concerne une société qui fut l'une des plus en vue dans la cité des cinq clochers. Elle devait, en principe, gérer l'Espace Depardieu à l'ombre des cinq clochers.

L'Insoumis, c’est bien le nom que devait, en principe, porter le bar à vins de Gérard Depardieu dont on annonçait l’installation imminente en septembre 2013 déjà. Même le célèbre journal parisien le Figaro en parlait en ces termes dans son édition du 25 octobre 2013: «l’acteur avait promis d’investir en Belgique, c’est chose faite. Il inaugure une cave, le 14 novembre à Estaimpuis, et ouvrira fin 2013 un bar à vins, à Tournai.»

Dans une vidéo diffusée  sur Youtube et reprise par de nombreux médias en avril 2014, l’acteur, en compagnie de l’échevine de l’urbanisme de l’époque, Marie-Christine Marghemn, évoquait ses projets pour la ville de Tournai.

La cave estaimpuisienne a, en réalité, été inaugurée en novembre 2013, mais n’a guère connu de succès. Dans notre édition du 14 février 2015, nous annoncions en effet sa fermeture.

Quant au projet tournaisien, il n’a jamais vu le jour au numéro 20 de la rue du Curé Notre-Dame où est domiciliée la SPRL qui vient de faire aveu de faillite. L’espace est aujourd’hui occupé par une société immobilière bien connue à Tournai.

Parmi les autres faillites prononcées par le tribunal de commerce de Tournai, on en relève également cinq autres sur aveu et trois sur citation à comparaître.

 


Nos dernières videos