article abonné offert

Face à l'uberisation, le politique oscille entre fascination et inertie

Face à l'uberisation, le politique oscille entre fascination et inertie

Réguler cette nouvelle économie ? Légiférer mais sans excès ? L'uberisation fascine le monde politique lorsqu'il l'associe à l'économie collaborative. Il en parle comme d'une véritable opportunité. Mais ce politique est-il capable d'en réguler les débordements ? Pas sûr...

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 60 des 992 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos