article abonné offert

Une liquidation comme échappatoire

Une liquidation comme échappatoire

Bertrand Lebrun rêve de faire de Namur un club sain, stable et namurois. Ce n’est pas le premier… imagesports. be

Comment le club namurois, criblé de dettes (certaines sources parlent de plus de 700 000€ dus aux joueurs, aux fournisseurs, à la TVA, à l’ONSS…), peut-il s’en sortir?

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 55 des 276 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

D2 Amateurs