NAMUR

Sauvegarde du parc Léopold à Namur : trois actions symboliques

Sauvegarde du parc Léopold à Namur : trois actions symboliques

L’objectif du Collectif est triple… ÉdA – Florent Marot

Action symbolique du Collectif pour la sauvegarde du parc Léopold à Namur: les arbres du centre-ville et du parc seront marqués d’un cœur «pour montrer (leur) attachement à ces arbres».

Le Collectif pour la sauvegarde du parc Léopold à Namur organise trois actions: ce jeudi à 16h, vendredi à la même heure et samedi à 10h30. Lors de celles-ci, les arbres du centre-ville et du parc seront marqués d’un cœur à la craie. «C’est pour montrer notre attachement à ces arbres», explique Marcel Guillaume, porte-parole du Collectif. L’objectif du Collectif est triple: montrer qu’il est toujours présent pour défendre les arbres du parc Léopold où un centre commercial viendra s’implanter, «se rappeler au bon souvenir de la Ville» et faire le lien avec la COP 21 en rappelant que «les arbres sont bons pour le climat».

La demande de permis d’urbanisme n’a pas encore été déposée par le promoteur. Elle devrait toutefois l’être avant les grandes vacances d’été.

En attendant, les actions du Collectif étaient un peu en stand-by mais pour montrer qu’il n’a pas abandonné le combat et que les activités reprennent en 2016, le Collectif organise donc ces trois actions consécutives.

Si des centaines d’arbres seront marqués par un cœur, ceux «condamnés» par des projets namurois seront pour leur part cerclés d’une banderole «Zone de crime climatique» par des membres du Collectif et des militants. «On nous a dit que la superficie du centre commercial avait été réduite par rapport au projet initial mais on attend toujours de voir sur les plans où cette superficie a été diminuée. Quant au jardin prévu sur le toit du centre commercial, il ne remplacera jamais le parc Léopold!», estime Marcel Guillaume.