BELGIQUE

Notre pays devient plus petit

Notre pays devient plus petit

La presqu’île d’Eijsder Beemden deviendra bientôt hollandaise.

La Belgique fait don de 14 hectares aux Pays-Bas. Il s’agit d’une presqu’île non loin de Visé où la Police belge ne pouvait pas accéder facilement, notamment pour intervenir en cas de trafic de drogues.

Il n’y a aucune habitation dans cette parcelle de terre entourée d’eau. La nature y est reine et les lois difficilement applicables. Au total, 14 hectares composent cette presqu’île belge qui deviendra bientôt hollandaise.

Depuis les années 60-80, le cours de la Meuse a changé. Il n’est plus celui de 1843, date où la frontière initiale entre les pays a été instaurée. Aujourd’hui, le cours du fleuve a été rectifié et est plus rectiligne. Par conséquent, cette bande de terre de 30 mètres de long se retrouve enclavée entre la frontière hollandaise et la Meuse.

Le problème se pose surtout pour la Police qui ne peut pas intervenir dans cette zone si ce n’est en passant par les Pays-Bas ou en traversant la Meuse en bateau. Dans le premier cas, elle doit demander une autorisation au Pays-Bas. Dans le second, l’intervention devient difficile. Ce «no man’s land» a fini par attraper une célèbre réputation auprès des consommateurs de drogues qui n’hésitent pas à aller y fumer un joint ou y dealer.

Notre pays reçoit quant à lui, quatre hectares un peu plus en amont de la Meuse. Faites le calcul, la Belgique sera amputée de 10 hectares au total.

Après plus de trente ans, la frontière devrait être redessinée cette année. Les parlements des deux pays doivent encore approuver le texte comme il s’agit d’un changement de frontière.