MISS BELGIQUE 2016

Émilie Mauléon, fera-t-elle mieux que sa maman ?

Chaque jour, nous présentons une des trente finalistes à Miss Belgique 2016. Aujourd’hui, Émilie Mauléon, 19 ans, d’Erpent. Miss Namur est étudiante en deuxième année de marketing. L’élection se tient le 9 janvier à Plopsaland, à La Panne et est diffusée sur AB3.

Bon sang ne saurait mentir. La maman d’Émilie Mauléon, Nathalie Vanderdonckt, a terminé première dauphine de Miss Belgique 1990 et a ensuite participé à Miss Globe. Sa fille suit donc ses traces.

«Ma maman m’a beaucoup parlé de son expérience et montré des photos, mais elle ne m’a jamais poussé à faire le concours, raconte Miss Namur. Elle ne savait d’ailleurs pas que je m’étais inscrite. Je pense que c’est une expérience qu’il faut vivre si on en a l’occasion. Autant essayer pour ne pas avoir de regret.»

Forcément, la maman est contente pour sa fille. «Elle a l’impression de retomber dedans. Elle me donne aussi des conseils: rester moi-même et en profiter à fond.»

Pour elle, une miss, c’est «une fille au grand cœur, intelligente, bilingue, sympathique et souriante. Mes qualités à moi? Je suis souriante, naturelle et spontanée. Par contre, je suis têtue et râleuse. Mais quand je râle, ça passe vite (rires). Mon objectif dans le concours? Être parmi les trente finalistes était mon but. Désormais, je n’en ai pas de particulier, si ce n’est d’en profiter au jour le jour. Je reste moi-même et on verra où cela me mène.»

La jeune femme, aux origines congolaises, est étudiante à l’IESN à Namur en deuxième année en marketing. «Après ma rhéto, je ne savais pas trop vers quoi me diriger. Mais comme j’aime les langues et la vente, j’ai choisi le marketing. J’aimerais travailler dans la vente ou l’événementiel.»

Faire du mannequinat comme sa maman? «Je ne sais pas si je peux faire comme elle, mannequin pendant 10 ans: elle est plus grande que moi. Et si j’aime défiler, je suis un peu petite pour cela. Mais ce serait un rêve.»

Sinon, en dehors des études, Émilie joue au tennis. «Je joue depuis que je suis toute petite. J’aime me retrouver face à moi-même. Je ne dépends de personne et si je perds, c’est de ma faute.»