EURO2016

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»

Marc Wilmots s’avoue prudent face à un tirage très relevé pour les Diables Rouges à l’Euro 2016 en France. Mais le coach national ne fait pas de mystère non plus: «Si tu veux aller en demi, tu dois battre tout le monde, donc...»

+ LIVE | Revivez le tirage au sort de l’Euro 2016

Le parcours pour se qualifier vers les 8e dans le groupe E s’annonce difficile pour les Diables Rouges à l’Euro 2016. Avec ce quatuor bigarré dont l’Italie est l’autre épouvantail, et l’Irlande et la Suède, Marc Wilmots s’avoue prudent. Mais il ne remballe pas ses ambitions: «si on veut aller en demi-finale, il faut de toute façon battre tout le monde, donc», glisse-t-il au micro de la RTBF.

«Y avait des groupes plus faciles», reconnaît le sélectionneur national. «Ce qui est embêtant surtout, c’est l’Italie en premier match. C’est un gros match. Car si on commet une erreur, il faut la rattraper ensuite. Mais on va essayer de gagner. C’est un problème. Il fallait l’éviter. On le prend. On doit bien».

«On doit les battre»

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»
Italie, Suède, Irlande et Belgique (avec Vital Borkelmans): le joli groupe E pour l’Euro 2016. AFP
Quid des autres adversaires? «On peut éventuellement les battre. On doit les battre», appuie Wilmots. «Il n’y a pas de groupe de la mort. Mais sur trois matchs, ça peut aller très vite. On se souvient de certains parcours de la France avec des 0 sur 9. Il faudra être présent tout de suite. On dit parfois que certaines équipes grandissent dans le tournoi mais nous, on n’aura pas le temps».

2e ou 3e on peut se qualifier. «Oui mais notre objectif, c’est d’être premier. Il ne faut pas faire de compte», affirme sans se défiler le sélectionneur. «On va prendre le premier match puis après on verra où on va».

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»
La fête, mais pas spécialement pour les Diables. Reporters / Imago Sport
Sur les villes et les horaires qui accueilleront les matchs belges, Wilmots est confiant. «Deux matchs à 21h, c’est bien. J’aime bien jouer en soirée. Y a juste Bordeaux à 15h. On verra avec la chaleur».

«On a gagné contre la Suède, mais sans Ibra»

Maintenant débute la préparation. «L’Italie, on ne doit plus l’étudier», glisse le coach en référence à la victoire belge contre la Squadra Azzura cet automne au Roi Baudouin. «L’Irlande, c’est comme le Pays de Galles: beaucoup de longs ballons. Il faudra trouver un adversaire en conséquence. La Suède aussi on connaît puisqu’on l’avait jouée avant le Mondial au Brésil (0-2 en juin 2014 en Suède). Mais sans Ibrahimovic en face, donc faudra voir», se méfie Marc Wilmots au micro de la RTBF. «Maintenant, c’est à nos contacts à Paris à conclure des amicaux».

Quant aux suites en cas de qualification, l’entraîneur des Diables est ferme. «Je ne calcule pas les potentiels adversaires suivants. D’abord, on va voir la préparation. Car l’Euro, c’est très loin. On va suivre les joueurs, qui est en forme et qui ne l’est pas. Le premier match contre l’Italie mettra l’équipe en place. De toute façon, si tu veux aller en demi, tu dois battre tout le monde donc 1er ou 2e du groupe...»

Borkelmans: «pas le groupe le plus difficile»

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»
A Paris, Borkelmans est déjà à la chasse aux matchs amicaux. BELGA
Vital Borkelmans a vu, samedi, au Palais des Congrès de Paris, l’Italie, l’Irlande et la Suède se dresser, dans le groupe E, sur la route de la Belgique durant l’Euro 2016. «C’est un tirage difficile, plus difficile que ce à quoi nous nous attendions», a raconté l’adjoint de Marc Wilmots après le tirage au sort.

«Nous n’avons pas le groupe le plus difficile, donc nous ne pouvons pas être mécontents. Nous devons jouer la victoire du groupe et la qualification au deuxième tour», a ajouté Borkelmans, qui remplaçait Wilmots dans la capitale française. Le sélectionneur national ne pouvait pas être présent en raison des funérailles de son beau-père.

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»
AFP
La Belgique, numéro un du classement FIFA, était tête de série. Elle a été placée dans le groupe E par l’ancien international français David Trezeguet. Les Diables Rouges affronteront l’Italie le 13 juin (21h) à Lyon. Le mois passé, Hazard & co avaient battu 3-1 la Squadra. «Ce premier match sera d’emblée une sérieuse épreuve de force. Si tu négocies bien cette rencontre, tu es bien parti. Les conditions seront complètement différentes que le mois passé. Nous devons nous attendre à un tout autre match.»

Les Diables Rouges défieront ensuite l’Irlande le 18 juin (15h) à Bordeaux. Le 22 juin, ils seront attendus à Nice (21h) par la Suède de Zlatan Ibrahimovic. «La Suède a bâti son équipe autour d’Ibrahimovic. L’Irlande est très forte physiquement. Ce ne sont pas des adversaires faciles, mais nous avons aussi nos qualités et nous devons résolument viser la première place», a ajouté Borkelmans. «De plus, nous jouons à Bordeaux, Lyon et Nice. Les distances ne sont pas grandes.»

Le groupe E: les matchs et le calendrier

Lundi 13 juin

(18h00) Irlande - Suède à Saint-Denis

(21h00) BELGIQUE - Italie à Lyon .

Vendredi 17 juin

(15h00) Italie - Suède à Toulouse

Samedi 18 juin

(15h00) BELGIQUE - Irlande à Bordeaux

Mercredi 22 juin

(21h00) Italie - Irlande à Lille

(21h00) Suède - BELGIQUE à Nice

Les deux premiers de chaque groupe et les quatre meilleurs troisièmes se qualifieront pour les 8e de finale

Le calendrier complet

Wilmots fataliste après le tirage pour l’Euro 2016: «Fallait éviter l’Italie, on la prend d’entrée»
Le tableau et le trophée. AFP
Phase de poules

Vendredi 10 juin (21H00) France - Roumanie au Stade à St-Denis (Stade de France)

Samedi 11 juin (15h00) Albanie - Suisse à Lens (stade Bollaert-Delelis) (18h00) Pays de Galles - Slovaquie à Bordeaux (Matmut Atlantique) (21h00) Angleterre - Russie à Marseille (Stade Vélodrome)

Dimanche 12 juin (15h00) Turquie - Croatie à Paris (Parc des Princes) (18h00) Pologne - Irlande du Nord à Nice (Allianz Riveira) (21h00) Allemagne - Ukraine à Lille (Stade Pierre-Mauroy)

Lundi 13 juin (15h00) Espagne - République tchèque à Toulouse (Stadium) (18h00) Eire - Suède à St-Denis (Stade de France) (21h00) Belgique - Italie à Lyon (Stade des Lumières)

Mardi 14 juin (18h00) Autriche - Hongrie à Bordeaux (Matmut Atlantique) (21h00) Portugal - Islande à St-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard)

Mercredi 15 juin (15h00) Russie - Slovaquie à Lille (Stade Pierre-Mauroy) (18h00) Roumanie - Suisse à Paris (Parc des Princes) (21h00) France - Albanie à Marseille (Stade Vélodrome)

Jeudi 16 juin (15h00) Angleterre - Pays de Galles à Lens (stade Bollaert-Delelis) (18h00) Ukraine - Irlande du Nord à Lyon (Stade des Lumières) (21h00) Allemagne - Pologne à St-Denis (Stade de France)

Vendredi 17 juin (15h00) Italie - Suède à Toulouse (Stadium) (18h00) République tchèque - Croatie à St-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard) (21h00) Espagne - Turquie à Nice (Allianz Riveira)

Samedi 18 juin (15h00) Belgique - Eire à Bordeaux (Matmut Atlantique) (18h00) Islande - Hongrie à Marseille (Stade Vélodrome) (21h00) Portugal - Autriche à Paris (Parc des Princes)

Dimanche 19 juin (21h00) France - Suisse à Lille (Stade Pierre-Mauroy) Roumanie - Albanie à Lyon (Stade des Lumières)

Lundi 20 juin (21h00) Angleterre - Slovaquie à St-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard) Russie - Pays de Galles à Toulouse (Stadium)

Mardi 21 juin (18h00) Allemagne - Irlande du Nord à Paris (Parc des Princes) Ukraine - Pologne à Marseille (Stade Vélodrome) (21h00) Espagne - Croatie à Bordeaux (Matmut Atlantique) République tchèque - Turquie à Lens (Stade Felix-Bollaert)

Mercredi 22 juin (18h00) Portugal - Hongrie à Lyon (stade des Lumières) Autriche - Islande à St-Denis (Stade de France) (21h00) Belgique - Suède à Nice (Allianz Riveira) Italie - Eire à Lille (Stade Pierre-Mauroy)

8es de finale

Samedi 25 juin (15h00) H1: 2e groupe A - 2e groupe C à St-Etienne (Stade Geoffroy-Guichard) (18h00) H3: 1er groupe B - 3e groupe A, C ou D à Paris (Parc des Princes) (21h00) H2: 1er groupe D - 3e groupe B, E, ou F à Lens (stade Bollaert-Delelis) Dimanche 26 juin (15h00) H7: 1er groupe A - 3e groupe C, D ou E à Lyon (Stade des Lumières) (18h00) H5: 1er groupe C - 3e groupe A, B, ou F à Lille (Stade Pierre-Mauroy) (21h00) H4: 1er groupe F - 2e groupe E à Toulouse (Stadium) Lundi 27 juin (18h00) H6: 1er groupe E - 2e groupe D à St-Denis (Stade de France) (21h00) H8: 2e groupe B - 2e groupe F à Nice (Allianz Riveira)

Quarts de finale

Jeudi 30 juin (21h00) Q1: vainqueur H1 - vainqueur H2 à Marseille (Stade Vélodrome) Vendredi 1er juillet (21h00) Q2: vainqueur H3 - vainqueur H4 à Lille (Stade Pierre-Mauroy) Samedi 2 juillet (21h00) Q3: vainqueur H5 - vainqueur H6 à Bordeaux (Matmut Atlantique) Dimanche 3 juillet (21h00) Q4: vainqueur H7 - vainqueur H8 à St-Denis (Stade de France) .

Demi-finales

Mercredi 6 juillet (21h00) D1: vainqueur Q1 - vainqueur Q2 à Lyon (Stade des Lumières)

Jeudi 7 juillet (21h00) D2: vainqueur Q3 - vainqueur Q4 à Marseille (Stade Vélodrome)

Finale

Dimanche 10 juillet (21h00) vainqueur D1 - vainqueur D2 à St-Denis (Stade de France)