WALLONIE

500 millions pour la numérisation de la Wallonie

500 millions pour la numérisation de la Wallonie

L’enseignement est l’un des axes du plan de numérisation. Look at Sciences / Reporters

Le plan «Digital Wallonia» va permettre aux entreprises à l’enseignement et à l’administration d’enfin entrer complètement dans l’ère du numérique. Pour une Région connectée.

En termes de numérisation de sa société, la Wallonie n’est pas en retard sur ses petits camarades européens. Mais elle n’est pas à l’avance non plus.

Du coup, le gouvernement wallon passe à l’offensive. Et a décidé de passer à l’offensive en débloquant 500 millions sur 4 ans pour la numérisation de la région. Une somme impressionnante tirée des fonds européens Feder, du Plan Marshall mais également des lignes budgétaires de chaque ministre puisque «Digital Wallonia» est un plan transversal.

Le but est en effet d’introduire la culture du numérique dans tous les pores de la société wallonne.

Trois grands domaines

La nouvelle stratégie numérique concernera essentiellement 3 niveaux.

 

1. L’Enseignement

 

L’enseignement d’abord. On le sait, désormais, chaque école possède au moins un ordinateur. Mais la rapidité avec laquelle la société numérique évolue nécessite des moyens complémentaires importants: tablettes, tableaux numériques, sont devenus une quasi nécessité pour des élèves en phase avec leu temps et leur environnement.

500 écoles seront dès lors équipées en informatiques dans les prochaines années. le Wifi y sera également développé et un cloud sécurisé mis en place.

Au niveau de l’enseignement supérieur, un «school lab» sera prévu dans chaque haute école pour favoriser la formation initiale et continue des enseignants à la transformation digitale.

 

2. L’Administration

 

Dématérialiser l’administration. Voilà le projet. le but est évidemment de faciliter l’accès à l’administration pour les citoyens, accélérer les process. Bref, simplifier la vie de tout le monde. Y compris des fonctionnaires.

En jeu: un guichet unique virtuel, un pour les entreprises, une facilitation de la passation des marchés publics, de la fiscalité ou de la facturation électronique.

Last but not least, les permis uniques et les permis d’environnement seront à l’avenir.

 

3. Les entreprises

 

C’est l’un des axes forts du plan numérique. Pour accroître la productivité, les performances et l’attractivité, le gouvernement wallon veut des PME et entreprises connectées, notamment en très haut débit.

Là, le ministre de l’Economie, Jean-Claude Marcourt, compte sur un partenariat public-privé. Seule, la Région wallonne ne sera pas suffisante. Il faut également que les entreprises investissent elles-mêmes dans le numérique.

«Digital Wallonia» espère donc dans les années à venir créer un territoire intelligent, doté d’entreprises technologiques reconnues internationalement, mais également une industrie4.0 qui pourra s’appuyer sur des services publics plus ouverts et aller recruter dans des écoles misant l’innovation.