ANDERLECHT

La ferme en aquaponie des abattoirs s’étalera sur 4000m2 de toit

La ferme en aquaponie des abattoirs s’étalera sur 4000m2 de toit

La ferme s’implantera sur le toit du Foodmet, la halle maraîchère inaugurée en mai 2015 Abattoir

La ferme aquaponique des abattoirs d’Anderlecht sera développée sur près de 4000m2. Elle s’implantera comme prévu sur le toit de la nouvelle halle marchande du Foodmet. On cherche encore le restaurateur qui bénéficiera de ce lien ultracourt entre champ et assiette.

La ferme urbaine, annoncée depuis plus d’un an sur le toit des abattoirs de Cureghem, se dévoile progressivement. Abattoir SA, qui gère l’endroit, annonce en effet que la toiture plate de sa nouvelle halle alimentaire recevra son équipement vert dès 2016.

Il s’agira comme on vous l’avait déjà révélé d’une ferme aquaponique de 4000m2, «première européenne en agriculture urbaine». Précisons que l’aquaponie combine pisciculture et hydroponie pour produire à la fois des poissons et des fruits, légumes et plants aromatiques. Ce sont les déjections des poissons qui font office de fertilisant.

+ LIRE AUSSI | Une halle, une ferme urbaine..., puis tout un quartier?

+ LIRE AUSSI | Un projet qui remonte déjà à 2013

+ VIDEO | L’aquaponie, c’est quoi? On la découvre à Saint-Gilles

La ferme en aquaponie des abattoirs s’étalera sur 4000m2 de toit
La ferme urbaine produira légumes, fruits et... poissons. Abattoir
Un restaurant

Un deal a été signé le 6 octobre entre Abattoir et BIG (Building Integrated Greenhouse), l’entreprise qui louera l’espace de toiture et exploitera la ferme urbaine. Cette dernière est déjà active à Berlin et Bad Ragaz, en Suisse, avec 2 fermes urbaines aquaponiques «de taille similaire» à celle d’Anderlecht.

Par ailleurs, l’aménagement d’un restaurant doté d’une terrasse est également lancé. Son gros œuvre est terminé, mais il cherche encore son exploitant. «Un défi à relever pour celui qui souhaite s’implanter à Bruxelles tout en profitant d’un circuit court du champ à l’assiette», relève Abattoir. «Car il n’est pas possible d’avoir de la marchandise plus fraîche». Nous vous révélions déjà quelques détails de ces projets lors de l’inauguration fin mai 2015 du Foodmet, le nouveau marché couvert de Cureghem.

La ferme en aquaponie des abattoirs s’étalera sur 4000m2 de toit
Le Foodmet, inauguré en mai 2015, a été conçu pour supporter le poids de la ferme. Abattoir
Solidifier

Il a évidemment fallu parer la structure de béton du Foodmet à supporter le poids d’une ferme capable de produire mi-2016 «de façon rentable» sur ces 4000m2 d’aquaponie. ce qui ne va évidemment pas sans quelques précautions puisqu’une toiture n’est pas nécessairement adaptée pour soutenir des centaines de m3 d’aquariums. «Le bureau d’architecture ORG a donc adapté ses plans du Foodmet, dont la stabilité de la construction et l’augmentation de la capacité de charge de la toiture», précise Abattoir.

La ferme en aquaponie des abattoirs s’étalera sur 4000m2 de toit
À terme, Abattoir cherche à redynamiser tout le quartier de Cureghem. Abattoir
Cette ferme aquaponique répond en fait à un appel à projets pilotes en matière d’agriculture urbaine lancé par la Région lors de la précédente législature, en 2010. La halle du Foodmet elle-même et son nouvel équipement sont financés par un budget de 18 millions€, dont 7,5 millions via le fonds Feder.

Après cette première enveloppe, Abattoir a aussi reçu un complément de budget Feder de 9 millions pour mener à bien un plan directeur plus global dont fait partie la revalorisation du marché couvert. Ce masterplan est destiné à repenser tout le site, à réimplanter logement et petits commerces dans le quartier et à accroître la mixité de fréquentation, qui s’élève à 100.000 visiteurs par week-end. Un objectif auquel concourent clairement la ferme et le restaurant.