GRÂCE-HOLLOGNE

Une commune à dimension humaine

Originaire d’Awans, Valérie Genin a habité ensuite Liège et Ans avant de poser ses valises, il y a quelques semaines, à Grâce-Hollogne à l’aube de ses trente ans.

Cette fois-ci, elle compte bien y rester longtemps puisqu’elle a acheté une maison sur la commune. Elle découvre celle-ci de jour en jour et est très satisfaite de son choix de vie. «J’ai déjà pas mal déménagé mais, comme on dit, les voyages forment la jeunesse. Une chose est sûre, c’est que je suis ravie de ma nouvelle commune. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup d’humanité à Grâce-Hollogne. J’ai été accueillie par une lettre de bienvenue de la part de la commune, les voisins n’ont pas hésité à me laisser des places libres devant la maison pour mon déménagement. De nombreuses activités sont organisées par la commune et/ou les habitants pour les citoyens hollognois. Je me réjouis de découvrir tout cela. N’habitant pas depuis longtemps sur la commune je découvre souvent de nouveaux endroits. Mais, avant tout, je suis ravie de ma rue. Bien qu’étant proche du centre, elle est fort calme car elle est en cul-de-sac. De plus j’ai une magnifique vue sur le terril d’un côté et sur Jemeppe de l’autre. Illuminé le soir c’est vraiment très beau. La place du Pérou est une belle découverte. Il y a évidemment le marché du samedi matin. Mais, en dehors de cela, on y trouve tout ce dont on a besoin. Boulangerie, centre médical, horeca et un même un super glacier!»