BRUXELLES

18 poubelles 2.0 pour le piétonnier: elles alertent quand elles sont pleines

18 poubelles 2.0 pour le piétonnier: elles alertent quand elles sont pleines

Les poubelles qui seront installées par la Ville de Bruxelles, comme ici sur le campus de Berkeley, permettent de compresser les déchets pour atteindre jusqu’à 600 litres à la place de 125. BigBelly/Facebook

18 poubelles «intelligentes» vont être installées sur le piétonnier. Elles compressent les déchets jusqu’à 600 litres et préviennent lorsqu’elles sont pleines.

La propreté sur le piétonnier bruxellois a été beaucoup critiquée. La Ville a donc décidé de mettre le paquet. Ainsi, il n’est pas rare de croiser les balayeuses vertes slalomer entre les piétons, de Bourse à De Brouckère. Plus tape à l’œil peut-être: 18 nouvelles poubelles, assez futuristes, seront installées d’ici la fin du mois de novembre. Des poubelles connectées qui gobent déjà des canettes à Manhattan, Amsterdam, Dublin, Stockholm ou Strasbourg.

«Ce mobilier a été testé lors des Plaisirs d’Hiver 2014», précise Karine Lalieux, échevine (PS) de la Propreté. «6 corbeilles avaient été louées pendant un mois. Elles nous ont permis de faire face à l’affluence et, dans certains cas, à l’inaccessibilité de certaines corbeilles en raison du monde».

Bruxelles présente ces poubelles «intelligentes» comme de véritables bijoux technologiques. «Elles disposent d’un panneau photovoltaïque qui alimente une batterie en énergie électrique renouvelable. L’installation électrique fait fonctionner un bélier compresseur de déchets et un système informatique de géolocalisation et de transmission de données de remplissage». En gros donc: elles dament les déchets pour les compacter le plus possible et préviennent quand elles sont pleines.

5000€ la poubelle

«La compression des déchets est effectuée à l’intérieur de la corbeille après chaque fermeture», précise le cabinet Lalieux. «La capacité de 125 litres sans compression augmente ainsi à 600 litres». Mieux, ces poubelles-robots contactent la «base» quand elles s’apprêtent à déborder. «Une vidange peut alors être rapidement programmée. En outre, ce système répertorie les corbeilles sur une carte interactive, produit des statistiques de remplissage et de vidange, informe des problèmes techniques de la poubelle et permet de commander la fermeture/ouverture à distance». Une option, nous dit-on, «utile dans le cadre des plans de sécurité urbaine des sommets européens».

D’après les premiers calculs, les tournées pourraient être réduites de 80% grâce à ces gloutons à déchets. En plus du piétonnier, qui recevra les premiers modèles, le quartier européen sera aussi équipé en mai de 12 nouveaux exemplaires. Le marché public pour les 30 poubelles s’élève à 150.000€, d’après la DH, qui assure que ces bijoux reviennent à 4.200€ l’unité. «C’est moins cher que cinq poubelles en fonte à plus de 1.000€», se défend Lalieux dans le quotidien.