Djehoutihotep: 100 ans de fouilles archéologiques en Égypte à voir à Bruxelles

Parallèlement à la grande exposition «Sarcophagi , les salles égyptiennes du Musée du Cinquantenaire de Bruxelles accueillent une exposition mettant en lumière le passé, le présent et l’avenir de la recherche archéologique en Egypte.

À l’occasion du centenaire de l’expédition de Reisner en 1915, les égyptologues de la KULeuven ont eu l’idée de mettre sur pied une exposition unique au Musée du Cinquantenaire à Bruxelles. L’objectif de cette exposition est de montrer comment des méthodes innovantes appliquées à de la documentation ancienne peuvent apporter de nouveaux éclairages. Grâce aux technologies digitales, il est ainsi désormais possible de réunir des fragments découverts endommagés et éparpillés au sein de reconstructions virtuelles. En projetant des images satellitaires actuelles sur de vieux plans, il est possible de visualiser le paysage et l’environnement du passé, tandis que d’anciennes photos permettent d’imaginer le paysage égyptien tel qu’il était avant la construction du barrage d’Assouan.

L’exposition a surtout pour ambition de montrer comment, depuis le XVIIe siècle, les visiteurs et les chercheurs ont été actifs sur le site. Depuis la plus ancienne carte de la région, qui date de 1673, jusqu’aux plus récents résultats de fouilles en avril 2015, le visiteur embarque pour un voyage de trois siècles au cœur de l’Égypte. Des cartes originales de l’époque napoléonienne sont mises en parallèle avec des images satellitaires actuelles, rendant ainsi visible s des paysages disparus depuis la révolution industrielle.

Tombe en 3D

Ces différents thèmes seront présentés autour d’une reconstitution en 3D de la tombe de Djehoutihotep, qui formera le noyau central de l’exposition.

Des aquarelles réalisées par le jeune Howard Carter au début de sa carrière dans la tombe de Djehoutihotep, et jamais exposées auparavant, rendent de façon totalement surprenante la vivacité des couleurs des peintures pharaoniques, même la boîte de peintures originales de Carter est exposée.

L'archéologie en 1915

L’approche des premiers chercheurs était très différente de ce qui se fait actuellement. Cela a parfois conduit à des dégâts importants aux monuments

Aujourd’hui, des chercheurs tentent, grâce à des technologies digitales modernes, de reconstituer l’ensemble des peintures sur base des pièces dispersées dans le monde. L’exposition nous permet de voir ce que signifiait l’archéologie en 1915.

L’exposition «Djehoutihotep: 100 ans de fouilles archéologiques en Égypte » est à voir du 6 novembre au 20 avril 2016 au Musée du Cinquantenaire de Bruxelles. L’exposition est comprise dans le prix d’entrée pour les Sarcophagi. collections permanentes du Musée du Cinquantenaire ou de l’exposition