ETTERBEEK

La nouvelle place Jourdan prend des contours plus précis, mais réversibles

La nouvelle place Jourdan prend des contours plus précis, mais réversibles

Le projet prévoit que le haut de la place garde l’accès ouvert aux voitures alors que les terrasses pourront s’agrandir dans le bas. Beliris

La place Jourdan semi-piétonne prend ses contours définitifs. Le collège etterbeekois donne en effet un avis favorable au réaménagement souhaité par Beliris. Les voitures passeront toujours côté est. Mais rien n’est encore gravé dans le marbre.

Le collège des bourgmestre et échevins d’Etterbeek a rendu un avis favorable à la demande de permis d’urbanisme introduite par Beliris pour le réaménagement de la place Jourdan et d’une partie de la rue Froissart, jusqu’à la rue de la Tourelle. D’après la commune, cet avis favorable est le résultat d’un «long processus de concertation, d’écoute, de participation».

Question mobilité, plusieurs doutes sont levés. La circulation s’effectuera bel et bien selon en semi-piétonnier. C’est le haut de la place, côté est, qui sera emprunté par les voitures. En bas, côté ouest, «les horeca pourront élargir leurs terrasses. Celles-ci bénéficieront d’un meilleur ensoleillement», juge la commune. Par ailleurs, suite à une forte pression des commerçants, «le double sens de circulation devant l’hôtel Sofitel est maintenu et le carrefour Jourdan / avenue du Maelbeek / chaussée d’Etterbeek restera praticable dans tous les sens de circulation».

70 places en souterrain sous le parc Jo Heyne

30 places de stationnement sont conservées en surface et c’est finalement sous le parc Jo Heyne, délimité par la place, le piétonnier de la chaussée de Wavre et l’avenue du Maelbeek, que prendra place le parking souterrain Maelbeek imaginé pour compenser la perte des autres emplacements. 70 places y seront creusées. Autres solutions de parking: «entre 30 et 60 places dans le parking Forte dei Marmi ainsi qu’une réserve supplémentaire de 18 à 23 places à accès limité sur le parking de Brulabo. Au total donc: entre 148 et 183 places.

Rayon mobilier, bancs, et fontaine seront installés. Surtout, c’est l’inquiétude principale des nombreux amateurs de frites, de nouveaux locaux seront aménagés pour la fameuse friterie Antoine, l’attraction indémodable de cette place bordée de cafés et de commerces. «la friterie conservera un emplacement privilégié et bénéficiera d’espaces de stockage», promet la commune, qui signale encore que le marché sera maintenu sur l’assiette centrale même si son extension de la chaussée de Wavre déménagera rue Froissart. 39 arbres seront plantés, remplaçant les 30 platanes actuels.

«Principe de réversibilité»

On n’a pas vu ça partout dans Bruxelles: Etterbeek voulait un «principe de réversibilité», elle le confirme. «Dans l’hypothèse où le réaménagement serait préjudiciable à la santé économique des commerçants, les aménagements prévus permettront, au terme d’une période test d’au moins un an, un retour à la situation initiale». Voilà qui n’a pas toujours été énoncé aussi clairement dans d’autres tests grandeur nature de piétonniers...

Le chantier est programmé pour commencer par le parking souterrain, dont le permis comme celui de la place Jourdan elle-même est déjà délivré. Comme c’est la coutume, Etterbeek s’engage à «limiter autant que possible les désagréments occasionnés par les travaux auprès des commerçants, des riverains et des utilisateurs».