FAKE-SIMILE

Raymonde sur le point d'intégrer le staff du Standard, pour créer un électrochoc

Raymonde sur le point d'intégrer le staff du Standard, pour créer un électrochoc

Plus encore que Daniel Van Buyten, Raymonde (à droite) a la carrure pour secouer une équipe en perdition. JP SEDRAN

A la dérive, le Standard est sur le point d'engager Raymonde, la célèbre syndicaliste. Avec comme mission d'épauler l'entraîneur Yannick Ferrerra et de secouer le vestiaire !

 

On se souvient Raymonde Le Lepfevrier, cette déléguée de la FGTB namuroise qui avait fait le buzz fin de l'année dernière par sa façon très personnelle d'inciter un magasin de vêtements à participer à la grève générale. 

Une Raymonde qui avait annoncé prendre du recul par rapport au combat syndical, mais qu'on a retrouvé quand même dans sa veste rouge à la manifestation nationale mercredi à Bruxelles, comme le démontre notre photo.

Des "rouges" aux "Rouches", il n'y a que deux lettres.

Désespérément en quête d'un électrochoc, la direction du Standard a décidé d'embaucher Raymonde, afin de réveiller son vestiaire et de rendre à ses joueurs la niaque et l'envie de se battre.  

Il était question d'un psychologue, mais le patron du club Bruno Venanzi a estimé que payer 15 séances de divan à chaque joueur prendrait trop de temps.

Autant donc utiliser la manière forte : dès qu'elle aura trouvé un accord financier avec le club, Raymonde intégrera l'organigramme du club. Elle sera adjointe au nouvel entraîneur Yannick Ferrera, certes talentueux, mais qui depuis son arrivée n'a pas encore gagné un match.

Ferrera - Raymonde, un couple contrasté mais très complémentaire qui devrait surprendre les joueurs. Le premier donnera les consignes tactiques. La seconde se chargera ensuite de motiver les joueurs, avec son énergie très particulière, qui risque d'en décoiffer certains (les joueurs sont très soucieux de leur coiffure).

"Je n'aime pas ce que je vais devoir faire, aurait-elle déclaré, mais je le ferai pour sauver l'honneur du club, et surtout pour qu'il se maintienne en division 1".

Les clubs de supporters ont émis de suite un avis favorable.

D'autant que beaucoup restent nostalgiques d'un grand entraîneur du Standard aujourd'hui disparu : "Raymondo", alias Raymond Goethals. Après Raymond-la-science, voici Raymonde-la-syndicaliste ! 

L'arrivée d'ex-Diable rouge Daniel Van Buyten à Sclessin ne serait pas étrangère à cet engagement. Van Buyten est, on le sait, en train de créer une ligne de vêtements à son nom, et Raymonde pourrait participer au lancement de ces derniers.

Et on sait qu'elle est capable de vraiment bien les lancer...