Le TEC Namur-Luxembourg inaugure son nouveau dépôt à Stockem

- Belga

Le nouveau dépôt absorbera à terme les dépôts d’Arlon et de Martelange.

Le TEC Namur-Luxembourg a inauguré mardi un nouveau dépôt à Stockem, en périphérie d’Arlon. Il va, à terme, absorber les dépôts d’Arlon et de Martelange.

Mardi se déroulait l’inauguration de la première phase des travaux du dépôt, qui en comptera deux. Le dépôt est exploité depuis le 1er octobre 2015. Il accueille actuellement les bus du dépôt de Martelange, qui a fermé, et les bus en surnombre du dépôt d’Arlon, qui était saturé depuis de nombreuses années. Situé en ville, celui-ci n’avait pas de possibilité d’agrandissement.

Dès 2009 est né le projet d’acquérir un nouveau terrain pour y construire un dépôt qui absorberait ceux d’Arlon et de Martelange. Le TEC a donc acquis auprès de la commune d’Arlon un terrain de 3ha en périphérie de la ville.

Le dépôt actuel peut accueillir 24 bus. Ce nombre passera à 50 après la seconde phase de travaux. Le dépôt est moderne avec un accent mis sur l’écologie. Un bâtiment basse énergie accueille le personnel, actuellement 17 chauffeurs. L’eau de pluie est récoltée pour le bus-wash du site. L’eau de ruissellement, contenant des hydrocarbures, est récupérée et traitée. Le site est éclairé avec des LED et les traditionnelles pelouses ont laissé place aux prés fleuris.

Au terme de la seconde phase de travaux, le site accueillera le solde restant des bus d’Arlon, un centre administratif et un centre technique pour la maintenance. La première phase de travaux a coûté deux millions d’euros. Le TEC cherche actuellement des fonds pour réaliser la seconde phase.