POLITIQUE

Linkebeek : Elio Di Rupo estime que « les droits des francophones et le choix des électeurs sont bafoués »

Linkebeek : Elio Di Rupo estime que « les droits des francophones et le choix des électeurs sont bafoués »

Elio Di Rupo déplore la nomination d’un bourgmestre de l’opposition flamande à Linkebeek. BELGA

Elio Di Rupo, le président du PS, estime que par la nomination d’un bourgmestre issu de l’opposition flamande à Linkebeek, «les droits des francophones et le choix des électeurs de Linkebeek sont bafoués».

Le président du Parti Socialiste Elio Di Rupo a invité le Premier ministre Charles Michel à inscrire le dossier de la nomination du bourgmestre de Linkebeek à l’ordre du jour du prochain comité de concertation.

«Je demanderai aux ministres socialistes des gouvernements wallon, bruxellois, de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Communauté germanophone de soutenir le choix des électeurs linkebeekois», a-t-il commenté, regrettant la volonté de la ministre flamande Liesbeth Homans «d’imposer à une commune un bourgmestre issu de l’opposition et qui ne jouit pas de la confiance du conseil communal ni de la population»

Pour le président du PS, «par cette nomination, les droits des francophones et le choix des électeurs de Linkebeek sont bafoués».

Par ailleurs, Elio Di Rupo a ajouté qu’en tout état de cause, il invitera ses collègues présidents de partis francophones à une concertation quant à «l’attitude commune à adopter pour permettre le respect de la démocratie».