FAKE-SIMILE

Voitures truquées : défense de dépasser le 80 km/h sur les autoroutes belges

Voitures truquées : défense de dépasser le 80 km/h sur les autoroutes belges

Comment compenser leurs rejets excessifs de CO2 ? En obligeant les voitures "manipulées" à rouler moins vite. VW

Il fallait s'y attendre. Pour compenser leur niveau de pollution plus important qu'affiché, les voitures "manipulées" de diverses marques (VW et autres) vont devoir réduire leur vitesse en Belgique. En outre, on ne pourra plus fumer dans ces voitures.

 

Forcément, le scandale lié aux voitures truquées ne pouvait rester sans une solide réaction des pouvoirs publics.

Les ministres régionaux en charge de la Sécurité routière et ceux en charge de la Santé publique se sont réunis dans un lieu resté secret et ont rapidement trouvé un accord pour une série de mesures temporaires.

Rédigés en urgence, les décrets seront votés ce vendredi dans les différents parlements pour entrer en vigueur dès lundi prochain.

Qu'ont décidé les éminences ? Que les 400 000 voitures identifiées en Belgique comme ayant été truquées quant à leur niveau réel de rejet de CO2 seront soumises à un régime particulier sur le réseau routier belge.

Ainsi, là où la vitesse est limitée à 120 km/h  (sur les autoroutes), elles ne pourront plus dépasser le 80 km/h.

Sur le reste du réseau routier, elles devront systématiquement rouler à 30 km/h de moins qu'affiché sur les panneaux : 60 au lieu de 90 hors agglomération, 20 au lieu de 50 dans les zones habitées, 0 au lieu de 30 à proximité des écoles.

Vu leur vitesse maximale limitée, les voitures truquées ne pourront plus rouler sur la bande de gauche des autoroutes. Et cela pour ne pas ralentir les voitures "honnêtes".

Dès lundi donc, les radars fixes et mobiles seront adaptés pour identifier les marques de voitures concernées (Volkswagen, Audi, Seat...) et les flasher en cas d'excès de vitesse.

En outre, les jours où seront annoncés des "pics de pollution" (qui surviennent parfois au-dessus de Bruxelles), les véhicules truqués ne pourront circuler. 

Autre mesure encore : pour tenter de réduire leurs effets polluants, il sera strictement interdit de fumer dans les véhicules concernés, qu'il y ait ou non des enfants sur la banquette arrière.

Cette adaptation du code de la route restera en vigueur, annoncent les ministres, jusqu'à ce que TOUTES les voitures manipulées aient été remises en ordre par leur constructeur, ou échangées par celui-ci contre une voiture "normale".

NDLR: Cet article n'a fait l'objet d'aucune tentative de censure de la part de Volkswagen.