CONSOMMATION

Boucherie artisanale / grande surface : le comparatif décapant d'une bouchère

En une quinzaine d’années, le marché de la charcuterie a basculé en majorité du côté du préemballé. Aujourd’hui, près de 75% des jambons, pâtés et autres salami sont vendus en grande surface et sous plastique. Le préemballé a la cote mais le charcutier s’en moque.


Alors que s’achève à Courtrai le « Meat Expo », grand-messe du boudin et du couteau à désosser, la situation n’inquiète pas la profession des bouchers-charcutiers, indique le co-président de la Fédération nationale des bouchers, charcutiers et traiteurs de Belgique « car nous ne sommes pas sur le même marché, tout simplement », dit-il.

Des propos que confirme par la démonstration Bernadette Onkelinx. En vidéo, la patronne de cette boucherie-charcuterie d’Amay nous explique la différence entre un jambon vendu dans un supermarché hard discount et son jambon à l’os préparé maison. Même démonstration aussi avec un pâté. Et quand on aborde la question du prix, on est aussi surpris.

Découvrez  le comparatif entre le jambon "maison" et le jambon "grande surface" dans notre première vidéo ci-dessus.

Ci-dessous, le même exercice de style mais pour le pâté.
 

 

+ Prolongez l'info et découvrez notre dossier dans L'Avenir de ce mercredi 30 septembre 2015.