Ce samedi 26 septembre a lieu la Journée européenne des langues. À cette occasion, le Conseil de l’Europe, qui organise cet événement, a évalué que plus de la moitié de la population mondiale est bilingue à un certain degré, et un grand nombre d’individus sont plurilingues.

Mais qu’en est-il des Belges? Et quelle importance les langues jouent-elles sur le marché de l’emploi?

Selon le SPF Économie (Statbel), 58% des adultes (25-64 ans) belges connaissent au moins une langue étrangère, 23,5% deux langues étrangères, 16,1% trois langues étrangères et 4,6% connaissent même quatre langues étrangères ou plus. L’anglais reste la langue étrangère la plus connue en Belgique. La société Robert Half, spécialisée dans le recrutement de profils administratifs temporaires, a réalisé une enquête indépendante sur les compétences linguistiques des employés administratifs et de leurs managers. Il en ressort que: 85% des responsables RH belges considèrent que trouver des collaborateurs réellement multilingues est un défi majeur; enfin, selon les responsables RH belges, les employés administratifs ne méritent pas plus de 6/10 pour leur connaissance des langues. Les managers font un peu mieux, avec une note de 7/10.

Comme le rappelle Frédérique Bruggeman, managing director Robert Half, «pendant de nombreuses années, les Belges étaient cités en exemple pour leur maîtrise des langues étrangères. Nous constatons chaque jour combien la connaissance des langues est importante sur le marché de l’emploi. Les professionnels administratifs, en particulier, doivent faire preuve d’excellentes compétences communicationnelles. Les employeurs sont à la recherche de candidats maîtrisant plusieurs langues, la connaissance de l’anglais devenant de plus en plus cruciale. Plus un candidat parle de langues, plus grande est sa valeur sur le marché de l’emploi.»