SOCIÉTÉ

Agriculteurs en colère : la Wallonie reçoit près de 5 millions de l’UE, la Flandre plus de 8 millions

Agriculteurs en colère : la Wallonie reçoit près de 5 millions de l’UE, la Flandre plus de 8 millions

Devant les ministres européens de l’Agriculture les 7 et 14 septembre derniers, la Commission européenne avait présenté un plan de 500 millions d’euros pour aider les exploitations agricoles, en particulier celles dédiées au lait et à la viande porcine. Sur cette somme, 13,05 millions sont destinés à la Belgique. ÉdA – Florent Marot

Enveloppe financière allouée à la Belgique par la Commission européenne au bénéfice des agriculteurs: la Flandre recevra 8,235 des 13,05 millions d’euros à partager, et la Wallonie 4,815 millions.

Le ministre wallon de l’Agriculture René Collin et son homologue flamande Joke Schauvliege se sont mis d’accord sur la répartition de l’enveloppe financière allouée à la Belgique par la Commission européenne au bénéfice des agriculteurs. La Flandre recevra 8,235 des 13,05 millions d’euros à partager, et la Wallonie 4,815, annonce Collin.

Devant les ministres européens de l’Agriculture les 7 et 14 septembre derniers, la Commission européenne avait présenté un plan de 500 millions d’euros pour aider les exploitations agricoles, en particulier celles dédiées au lait et à la viande porcine. Sur cette somme, 13,05 millions sont destinés à la Belgique.

Les ministres wallon et flamand de l’Agriculture «ont convenu, sur base des critères définis par la Commission, de répartir l’enveloppe à hauteur de 8,235 millions d’euros pour la Flandre et de 4,815 millions d’euros pour la Wallonie», rapporte René Collin.

Les deux ministres «poursuivront leurs concertations respectives avec les organisations agricoles en vue de définir l’utilisation optimale des moyens attribués au secteur agricole en tenant compte des spécificités et des besoins des régions», précise le communiqué.

Les agriculteurs européens, qui ont manifesté en masse lors du conseil européen du 7 septembre à Bruxelles, souffrent d’une vertigineuse baisse des prix des produits agricoles. Sont avancés comme causes l’embargo imposé par la Russie, le ralentissement de la croissance en Chine et, plus globalement, une offre trop importante par rapport à la demande.


Nos dernières videos