Wallonie picarde

Six communes de Wallonie picarde vont hisser le drapeau de la paix

Six communes de Wallonie picarde vont hisser le drapeau de la paix

Six communes de Wallonie picarde vont hisser le drapeau de la paix ce 21 septembre, journée internationale pour la paix et le désarmement. Com.

Au travers de l'action initiée par la CNAPD (la Coordination nationale d'action pour la paix et la démocratie), six communes de Wallonie picarde vont rappeler la volonté "d’un monde débarrassé de la menace nucléaire".

"Les armes nucléaires ne contribuent pas à un monde plus sûr. Elles sont des armes de destruction massive qui menacent la survie des êtres humains et de l’environnement. Aujourd’hui, il existe encore 17 000 armes nucléaires dans le monde, dont une vingtaine en Belgique, sur la base aérienne de Kleine Brogel", précise le communiqué du CNAPD.

"Les armes chimiques et les armes bactériologiques sont interdites par un Traité international. Les armes nucléaires, pas encore. Une interdiction mondiale des armes nucléaires est attendue depuis longtemps et ne saurait être conclue dans un avenir proche qu’avec la pression du public et un leadership politique."

"Le droit international oblige toutes les nations à entamer "de bonne foi" et à conclure les négociations pour le désarmement nucléaire. Toutefois, les pays dotés d’armes nucléaires ont jusqu’à présent échoué à présenter une feuille de route claire pour un monde exempt d’armes nucléaires. Un échec prolongé sur le désarmement n’est pas une option."

"En arborant le drapeau de la paix sur leur maison communale, ces communes rappellent que le soutien de la société belge et mondiale pour un monde sans armes nucléaires est large et s’élargit encore. Une enquête récente de l’Université d’Anvers souligne ainsi que 61% des Belges veulent que les armes nucléaires stationnées en Belgique soient retirées. La Commission Défense de la Chambre a récemment adopté – presque majorité et opposition réunies – une résolution dans laquelle elle demande au Gouvernement "d’inscrire résolument la Belgique dans la lutte pour le désarmement nucléaire dans le cadre de négociations multilatérales auxquelles la Belgique continuera de participer activement afin de libérer son territoire de toute présence d’armes nucléaires". 


Pas moins de 35 communes bruxelloises et wallonnes et 70 communes flamandes vont hisser le drapeau de la paix ce 21 septembre, journée internationale pour la paix et le désarmement, "une occasion supplémentaire d’appuyer la nécessité d’abolir les armes nucléaires, comme l’appellent de leurs voeux ces communes pour la paix".

En Wallonie picarde, elles sont six: Antoing, Comines, Estaimpuis, Flobecq, Lessines et Péruwelz.