TC Bruxelles - L'un des prévenus pour terrorisme aurait tenté d'aller en Syrie avec Soufiane A.

Le juge Pierre Hendrickx a questionné, mardi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, le prévenu Younnes H.A. sur sa tentative présumée de rejoindre le djihad armé en Syrie en 2013, notamment avec Soufiane A., qui a été condamné pour terrorisme en juillet dernier par le même tribunal. Dans ce procès, six personnes, dont deux font défaut, sont prévenues, certaines pour avoir tenté de rejoindre les milices Al-Sbabab, qualifiées de terroristes, en 2011 et 2012, d'autres pour avoir tenté de rejoindre des groupes qualifiés de terroristes en Syrie, en 2013.

Le prévenu Younnes H.A. a contesté avoir eu l'intention de rejoindre le djihad en Syrie en 2013. Il est soupçonné d'avoir tenté de se rendre dans ce pays, notamment en compagnie de Soufiane A., un jeune homme qui a été, lui, condamné pour cela en juillet dernier par le tribunal correctionnel de Bruxelles.

Par ailleurs, le prévenu Hamza B. a nié, mardi, avoir été au courant du fait que son ami et co-prévenu Harris C.-C. avait tenté de se rendre en Somalie puis en Syrie, malgré le fait qu'il était parti avec une arme à feu comme l'a précisé le juge durant l'interrogatoire.

Parmi les prévenus, Abdelfattah A. et son frère Kamal A., qui fait défaut, sont soupçonnés d'avoir tenté de rejoindre la Syrie, via la Turquie, en mars 2013. Egalement, un ancien militaire, Harris C.-C., est soupçonné d'avoir tenté de se rendre en Somalie en 2011 et d'être allé en Syrie en 2013, où il a été grièvement blessé en mars 2014. Amputé des deux pieds, il avait été rapatrié en Belgique en juillet 2014.

Enfin, le dernier prévenu, Sami L., fait également défaut. Il est soupçonné de s'être rendu en Syrie en 2013 et avait déjà été condamné, en 2012, pour avoir tenté de rejoindre les milices Al-Shabab en Somalie en août 2011. Celui-ci serait décédé en Irak, auteur d'un attentat-suicide, selon certaines sources.

Le procès de poursuivra mercredi.