NEDER-OVER-HEEMBEEK

Un coq en or sur le clocher de Saint-Nicolas, qui devient centre culturel

L’église Saint-Nicolas de Neder-Over-Heembeek, désacralisée en 1939, a été rénovée. Elle accueillera désormais un centre culturel pour l’entité bruxelloise.

L’église désacralisée Saint-Nicolas de 1739, à Neder-Over-Heembeek, a été rénovée. Occupée depuis les années 2000 par une ASBL qui y gère des expos, elle sera désormais consacrée à un centre culturel pour l’entité bruxelloise, géré par le département de la Culture de la Ville.

Les travaux, gérés par l’Urbanisme de la Ville de Bruxelles, sont décidés en 2012 suite à des constatations d’infractions urbanistiques. Il faut mettre le bâtiment «hors eau» et le sécuriser, ainsi que rejointoyer la façade, «qui laisse apparaître des arbustes entre les pierres de Balegem», plaide le département de l’Urbanisme.

 

Cadran et coq dorés

 

Pour le toit, toutes les ardoises sont remplacées. La charpente est traitée contre la mérule. De nouveau crampons d’entretien sont placés «jusqu’au bulbe», ainsi qu’un paratonnerre. Plus insolite, un nouveau coq en cuivre est exécuté, recouvert de feuilles d’or, pour le sommet de la tour. De même, le cadran horloger est révisé et doré lui aussi à la feuille.

Les façades en grès de Balegem sont quant à elles nettoyées et certains joints refaçonnés à l’identique. Certaines pierres tombant en poudre sont réparées au mortier ou remplacées, dans les encadrements des baies. De nouveaux châssis métalliques sont intégrés. La statue, offerte à la Ville en 2000, est une réalisation de l’artiste roumaine Sylvia Bemelga, importée de Bucarest en 1969.

 

Des vestiges «d’importance»

 

L’intérieur est épuré de tout élément étranger au bâtiment d’origine. Rayon technique, un chauffage par le sol isolé est implanté. Le dallage ancien en damier est conservé ou remplacé, les lambris et l’orgue en chêne restaurés et le parapet du jubé repeint «en faux bois comme à l’origine», comme les portes du sas. Les murs sont repeints de clair et 5 grands lustres contemporains suspendus, rappelant «les couronnes d’éclairage des anciennes églises».

L’Urbanisme signale enfin que des fouilles archéologiques des Monuments et Sites ont préalablement mis à jour des vestiges mortuaires comme des pierres tombales, des ossements, mais aussi des traces de vie quotidienne comme des céramiques et des bronzes. Découverte «d’importance», d’anciennes pierres polychromes et dorées sont mises à jour en 2012 sous la corniche».

 

L’histoire de l’église Saint-Nicolas

L’ancienne église St-Nicolas située à Neder-Over-Heembeek est transformée dans la première moitié du XVIIIe siècle. Sa façade est reconstruite en 1739 en style baroque.

À la fin du XIXe siècle, les deux hameaux de Neder et Over-Heembeek fusionnent. La nouvelle entité compte désormais deux églises. En 1927, la population locale ayant fortement augmenté, le Conseil communal décide d’ériger un édifice plus vaste à mi-chemin des deux anciens lieux de culte: l’église Saint-Pierre-et-Paul.

L’église Saint-Nicolas est alors désacralisée en 1939. En 1940, elle est classée monument historique par arrêté royal. Jusqu’au début des années 2000, le bâtiment est occupé par une ASBL qui organise différentes expositions. Elle sera désormais gérée par le département Culture de la Ville de Bruxelles.