Pas d'actions majeures des agents de la prison de Lantin avant la réunion du 21/9

Pas d'actions majeures des agents de la prison de Lantin avant la réunion du 21/9

- Belga

Les agents de la prison de Lantin ont fonctionné ce jeudi en "service de nuit" (service minimum, ndlr) à la suite d'un désaccord avec les instances syndicales à propos d'une proposition en matière de rationalisation de l'affectation du personnel pénitentiaire dans le cadre du plan Justice.

Une assemblée générale s'est tenue en début d'après-midi et il a été décidé, en front commun, de déposer un préavis de grève valable à partir du 21 septembre, date de la prochaine réunion entre instances syndicales et l'autorité, a affirmé Bernard Philippart, délégué SLFP à la prison de Lantin.

Dès vendredi et jusqu'au 21 septembre, les agents de la prison de Lantin comptent reprendre le travail de façon habituelle à quelques exceptions près. "Pour maintenir la pression avant la rencontre du 21 septembre, il y aura trois jours, encore à déterminer, où les agents travailleront de manière sécuritaire, ce qui ralentira certaines procédures", explique Bernard Philippart. "Par contre, ce vendredi, le service sera normal."

La proposition présentée aux agents pénitentiaires comprend, entre autres, une réduction de 10% de la masse salariale et fait la part belle à la flexibilité. Concrètement, les agents connaîtront un chamboulement de leurs horaires. "Les agents de la prison de Lantin sont tous d'accord pour refuser la proposition actuelle", explique Bernard Philippart. "Ils veulent conserver leur métier sans chambouler leur vie de famille."

Bernard Philippart et ses collègues déplorent que les instances syndicales discutent depuis des mois avec les autorités sur la rationalisation mais qu'à aucun moment la base syndicale n'ait été consultée lors de ces réunions de travail. D'après les syndicats, la rencontre du 21 septembre annoncera soit la fin de la grogne, soit le durcissement des actions.


Nos dernières videos