JUDICIAIRE

Violences policières à Mortsel : l’affaire Jonathan Jacob fixée au mois de janvier

Violences policières à Mortsel : l’affaire Jonathan Jacob fixée au mois de janvier

Cela fera six ans que le jeune homme est décédé dans une cellule de police. Belga

Le tribunal correctionnel d’Anvers a fixé jeudi deux audiences pour examiner l’affaire Jonathan Jacob, les 7 et 14 janvier.

Neuf des onze prévenus comparaîtront en janvier; ils avaient fait opposition à leur jugement en juin. L’ex-directeur et le psychiatre du centre Broeders Alexianen avaient été condamnés à six mois de prison avec sursis pour négligence coupable car ils avaient refusé à deux reprises de prendre Jonathan Jacob en charge en janvier 2010.

Le jeune homme était sous l’influence d’amphétamines lors de son interpellation et son internement avait été refusé en raison d’un comportement agressif.

Il avait dès lors dû passer la nuit dans une cellule du commissariat de Mortsel, où il est décédé après l’intervention d’une équipe spéciale des forces de l’ordre (BBT, pour Bijzondere Bijstandsteam).

Sept membres de la BBT ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis pour homicide involontaire, tandis qu’un autre membre et le commissaire de police de la zone Minos, qui avait appelé l’équipe spéciale d’assistance, ont été acquittés.

Nos dernières videos