ATHLÉTISME - Memorial Van Damme (J-1)

Athlétisme : 5 rendez-vous à ne pas manquer !

Allyson Felix ne portera pas ses 20 médailles autour du cou pour défier Dafne Schippers. AFP

Demain soir, cela va swinguer aux quatre coins du stade Roi Baudouin,où Allyson Felix pourra mettre en avant ses 20 médailles planétaires!

Le coup de semonce officialisé lundi n’est pas totalement digéré bien sûr. Avec ou sans Usain Bolt, un meeting d’athlétisme n’est jamais le même. Mais, qu’ils se rassurent, les 47 000 spectateurs qui garniront demain soir les tribunes du stade Roi Baudouin en auront pour leur argent.

L’affiche sportive reste alléchante. Voici quelques rendez-vous à ne pas manquer demain

100 m: quel chronopour Gatlin?

En l’absence de qui vous savez, Justin Gatlin est évidemment le grand favori. Il a dicté sa loi toute l’année… sauf une fois! Face à lui: son compatriote Rodgers, les Jamaïcains Powell et Carter, le Français Vicaut, le Qatarien Ogonude et le Sud-Africain Simbine. Soit six bolides descendus sous les 10 secondes cette année. De ceux-là, trois étaient finalistes à Pékin: Powell, Rodgers et Vicaut.

200 m: Gatlin faceaux spécialistes du… 400

Comme l’an dernier, l’Américain cumulera 100 et 200 mètres. En 2014, il avait frappé très fort en réalisant le doublé le plus rapide de l’histoire lors d’un même meeting: 9.77 et 19.71. Cette fois, il aura pour rivaux le Sud-Africain Jobodwana, brillant médaillé de bronze à Pékin, et le Panaméen Edward, qui s’était classé 4e. L’intérêt de cette course est accru par la présence de trois spécialistes du tour de piste. Et pas n’importe lesquels! Il y aura Jonathan Borlée, bien sûr. Notre compatriote aura à ses côtés Isaac Makwala. Le sprinter du Botswana s’était permis de faire quelques pompages de très mauvais goût après sa demi-finale victorieuse dans le Nid d’oiseau… Il s’était, ensuite, classé 5e d’une finale remportée par Wayde van Niekerk dans le temps ahurissant de 43.48. On se souvient que le Sud-Africain avait d’ailleurs dû quitter le stade sur une civière et rester une nuit en observation à l’hôpital. Cela devrait, donc, déménager!

Perche: Lavillenie contrele prodige Barber

Vainqueur de toutes les éditions de la Diamond Race, Renaud Lavillenie devrait être particulièrement remonté ce vendredi. Le Français n’a toujours pas digéré son échec du mois dernier (3e), loupant de nouveau le seul titre qui manque à son immense palmarès. Il reste, en plus, sur trois nuls lors du meeting de Berlin, dimanche dernier! Mais il devra s’arracher car, face à lui, se présentera le tout nouveau champion du monde, Shawn Barber. Le jeune Canadien est déjà la nouvelle sensation du saut à la perche. Voilà, en tout cas, un duel qui pourrait se terminer à plus de six mètres.

Triple saut: vers un recorddu monde?

Et si le record du monde de Jonathan Edwards, qui tient depuis 1995, tombait à Bruxelles? Christian Taylor n’en est plus qu’à huit centimètres (18,21 m) depuis son sacre de Pékin. L’Américain n’est pas le seul capable d’aller très loin puisque le Cubain Pichardo est déjà retombé à plusieurs reprises au-delà des 18 mètres en 2015. Pour les pousser dans le dos, ces deux-là pourront compter sur Evora, Craddock et Adams qui ont complété le Top 5 en Chine.

200 m femmes: qui de Felix ou Schippers?

À Pékin, l’une a marqué son territoire sur le demi-tour de piste alors que l’autre s’est parée d’une nouvelle couronne planétaire, sur 400 m cette fois. À Bruxelles, Dafne Schippers et Allyson Felix vont en découdre. Le succès final en Diamond Race ne semble plus pouvoir échapper à la belle Américaine. Mais sera-t-elle en mesure de clouer le bec à la fusée blanche? «Je sais que Schippers sera ma grande rivale sur cette distance dans les années à venir. Cela ne me fait pas peur », lance-t-elle. La Néerlandaise devra s’imposer très très souvent si elle veut espérer, un jour, approcher son palmarès de son aînée. Avec 20 breloques, olympiques et mondiales, Felix est l’athlète la plus médaillée de l’histoire. Elle devance même ces messieurs Lewis et Bolt! «Je n’ai jamais compté toutes ces médailles, assure-t-elle. Mais cela me procure, bien sûr, un immense plaisir d’entrer dans la cour des grands.» Elle entend encore le démontrer demain.

Nos dernières videos