Zidrou aime les contes qui cassent les codes du genre. Il ne fait pas autre chose avec Bouffon, récit moyenâgeux dont le héros est celui qu’on appelle «Glaviot», petit être difforme né dans les geôles d’une prison où sa mère était emprisonnée et violée à la chaîne.

Il casse les codes, on vous disait. Malgré sa disgracieuse apparence, Glaviot développera un don unique qui lui offrira une existence à laquelle il n’aurait jamais pu aspirer sinon. Le problème, c’est que sorti de la cour du château, le récit mis en image par l’Espagnol Porcel (Folies Bergères) s’égare pour se conclure, à la hâte, dans de jolis mots un peu creux. Une déception.

Zidrou/Porcel, Dargaud, 64 p., 14,99€.

Nos dernières videos