Accueillir une famille de réfugiés par paroisse ?

Accueillir une famille de réfugiés par paroisse ?

Combien de familles de réfugiés nos paroisses vont-elles accueillir ? Elles sont en tout cas mobilisées. BELGA

Le pape François a demandé à chaque paroissede par le monde d’accueillir une famille de réfugiés. Message reçu chez nous. Dans quelle mesure?

Le week-end dernier, le pape François a lancé un appel à toutes les paroisses du monde mais aussi aux monastères. Il leur demande d’accueillir chacun une famille de réfugiés. Un souhait qui a fait résonance jusqu’à chez nous. Nous avons interrogé quelques doyens de la province pour savoir s’ils avaient déjà pris des dispositions. Certains sont plus avancés que d’autres, mais tous ont bien reçu le message 5/5.

1. Jean-François Thiébaut, vice-doyen d’Houffalize, Gouvy et Vielsalm:«Je m’occupe de trois secteurs dont celui d’Houffalize, bien sûr, surnommé Arc-en-ciel. Nous avons déjà planché depuis quelque temps sur la façon d’aider les gens dans la misère, pour lutter contre la pauvreté chez nous. Nous allons nous mobiliser pour répondre à la demande du pape assez rapidement sur base de ce que nous avons déjà entrepris. Ainsi, le 23 septembre, lors de la réunion du secteur Arc-en-ciel, nous verrons si nous pouvons accueillir une ou deux familles, voire plus en fonction des disponibilités. Comment on va s’y prendre? Chaque chrétien du secteur doit s’engager à verser 10€ par mois au minimum et en fonction des moyens de chacun. On estime que de 2 à 300 personnes répondront favorablement. Avec cet argent, nous pourrons louer une maison pour accueillir les réfugiés dans les meilleures conditions, car il ne s’agit pas simplement de les loger, mais aussi de les encadrer, de les aider à trouver un job, à s’intégrer, bref un accueil qui répond à la détresse de ces gens qui ont fui la guerre chez eux et qui ont tout perdu. Le 1er octobre prochain, il y aura une réunion avec les prêtres des 3 secteurs pour voir comment mettre cela en place à Gouvy et Vielsalm. »

2. Bernard Saindmard, doyen de Virton:«On en a parlé à la réunion de secteur et on fera passer le message du pape lors de la messe de rentrée le 4 octobre. Nous demanderons aux paroissiens s’ils ont des locaux à mettre à la disposition des réfugiés et nous confierons la gestion à Caritas qui a l’habitude. Chez nous dans le secteur de Virton, nous avons 25 paroisses. Cela me semble impossible d’accueillir 25 familles, comment en recevoir par exemple à Latour qui ne compte pas beaucoup d’habitants. Une lettre sera distribuée dans toutes les boîtes aux lettres de Virton.»

«Plus facile de s’occuper d’une famille par paroisse »

3Roger Gobert, doyen d’Habay-Étalle:«On va en parler au conseil pastoral du diocèse le mois prochain à Beauraing et avec l’équipe pastorale d’Habay pour voir un peu les pistes exploitables: soit accueillir des gens si on a l’infrastructure ou alors être solidaires de ceux qui en accueillent en les aidant. À Habay, nous avons une dizaine de paroisses et il faudra voir dans chacune d’entre elles ce qu’on peut faire. Je trouve que c’est mieux de s’occuper d’une seule famille par paroisse que de les regrouper toutes dans un seul endroit. C’est tout d’abord plus humain, plus facile de s’en occuper et ensuite, je pense que les personnes accueillies peuvent mieux et plus rapidement s’intégrer. Nous aurons une réunion, c’est sûr avec la Commune et le CPAS indépendamment des couleurs politiques de ceux-ci. Seule compte la solidarité. »

4. Jean-Marie Jadot, doyen d’Arlon:«Nous sommes justement en réunion (lisez mercredi matin) avec l’équipe paroissiale et nous avons un projet disponible. Il s’agit d’une habitation qu’il faudra aménager. Ensuite, il faudra voir. Ce ne sera pas possible d’accueillir autant de familles que de paroisses. Si on peut déjà s’occuper de deux ou trois familles sur l’ensemble du diocèse, ce serait déjà bien.

Nous avons une nouvelle réunion avec les curés du doyenné ce jeudi et on va reparler de tout cela. Nous devrons aussi rester en contact avec la Ville.

Comment je juge cet appel du pape? Extraordinaire. Il a toujours l’art de taper là où il le faut. C’est du concret. Je me réjouis d’avoir un tel pape. »


Nos dernières videos