ENSEIGNEMENT

Trouver les fuites : question de crédibilité

Trouver les fuites : question de crédibilité

Joëlle Milquet, débordée par les fuites, avait dû annuler des épreuves en juin. BELGA

La commission spéciale qui enquêtera sur l’origine des fuites d’examens dans les écoles démarre aujourd’hui ses travaux.

«Ces fuites sont un problème sérieux qui ne doit plus se reproduire. Il ne faut pas trouver des coupables mais il faut pouvoir comprendre les causes. C’est une question de crédibilité», explique Philippe Courard. Le député PS préside la commission spéciale mise sur pied après les fuites des questionnaires des épreuves certificatives, en juin dernier.

Cette commission démarre ses travaux aujourd’hui, anticipant la reprise des travaux du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Un défilé d’intervenants est programmé. Ce matin, les quinze commissaires chargés d’enquêter entendront Jean Pierre Hubin, administrateur général de l’Enseignement et Yves Vandenbossche, directeur du service de pilotage de l’enseignement. Cette après-midi, les différents conseillers pédagogiques (Segec, CP 11, CECP) prendront tour à tour la parole. Philippe Courard entend boucler les travaux pour les vacances de Toussaint, non sans avoir aussi pu entendre des directeurs d’écoles.

Le mois de juin avait viré au psychodrame pour les écoles secondaires, avec des fuites répétées sur internet des questionnaires des épreuves certificatives de fin de 2e et 6e secondaire. Les épreuves avaient dû être annulées.

«On ne peut plus se payer le risque de pareilles fuites. Nous devons prendre le temps de trouver une réponse efficace et non une solution rapide», explique Philippe Courard.

Du côté de la ministre de l’Enseignement Joëlle Milquet, on ne souhaite pas commenter plus en avant les travaux de la commission. Il faut dire que la ministre cdH a largement commenté dans ses interviews de rentrée les mesures qu’elle imaginait pour garantir à l’avenir la confidentialité de ces épreuves certificatives. Les commissaires veulent pouvoir reprendre la main à présent.

Nos dernières videos