Quand on lui demande quelle catégorie de cougars elle a pris le plus de plaisir à lire, Clélia Renucci n’a pas une hésitation: «Les collectionneuses!»

.

«J’aime beaucoup les collectionneuses parce qu’elles ne finissent jamais mal. Elles mènent le jeu avec une constance parfaite et quand elles en ont marre, elles s’en vont.»

La jeune auteur montre d’ailleurs une certaine préférence pour les romans du XVIIIe et du XIXe siècle. «Au XXe siècle, les choses sont plus dramatiques, plus noires et plus dures. Les rapports sont différents. Je préfère aussi une Madame de Rênal (Le rouge et le noir) qui ne se laisse pas quitter et suit Julien Sorel jusqu’au bout plutôt qu’une Bridget Jones qui ne se bat pas pour garder son ‘‘toy boy’’ et se range comme une cinquantenaire assagie.»

Nos dernières videos