Foi de vautour

Je voudrais ici présenter mes plus plates excuses à Rachida Dati, et me substituer à Élise Lucet, la vilaine présentatrice de cette malhonnête émission trompeusement intitulée Cash Investigation.

En effet, voilà des années que, nous, journalistes, pensions que si nos élus politiques étaient constamment entourés de gardes du corps et autres communicants (payés par qui?) – de façon proportionnelle à l’importance de leur poste, bien sûr –, c’était uniquement pour nous tenir à distance, nous, vautours en quête d’une maigre information que n’aurait pas eue la concurrence. Nous savons, depuis mardi, que cette escorte n’est là que pour protéger au mieux la santé d’êtres fragiles et vulnérables, qu’une véritable enquête journalistique est capable de plonger dans les abysses de la dépression. Ou, plutôt, dans le cas de Rachida, d’un «choc émotionnel». La vérité est toujours douloureuse. Qu’elle se rassure: on ne nous y reprendra plus. Foi de vautour.

Nos dernières videos