FOOTBALL

5 choses à savoir avant Belgique - Bosnie

5 choses à savoir avant Belgique - Bosnie

Belga

La course à l'Euro 2016 reprend ce jeudi à 20h45 pour les Diables rouges. Préface.

1. Le contexte

La Belgique est actuellement 2e du groupe B et donc virtuellement qualifiée puisque les deux premiers des neuf poules éliminatoires participeront au tournoi en France, de même que le meilleur 3e.

Mais notre équipe nationale a pris un petit coup sur la tête lors de sa dernière sortie le 12 juin dernier au pays de Galles (1-0), première défaite depuis le quart de finale au Mondial 2014. Les Diables sont donc en quête de rachat.

Et ils n'ont plus trop le droit à l'erreur. Surtout pas ce jeudi, sous peine de voir les Bosniens revenir à leurs basques. En cas de défaite, ils pourraient même se faire dépasser au classement par Chypre et Israël si ces deux sélections battent respectivement le pays de Galles et Andorre...

2. Le noyau

Marc Wilmots a appelé 25 joueurs. Il avait l'embarras du choix si ce n'est le forfait de dernière minute de Mousa Dembélé, remplacé par Steven Defour. Christian Benteke (cuisse) devrait quant à lui faire l'impasse au moins ce jeudi, à charge de Romelu Lukaku d'animer l'attaque et de marquer (les esprits aussi).

Son onze de base pourrait ressembler au suivant: Courtois - Alderweireld, Kompany, Vermaelen, Vertonghen - Nainggolan, Witsel, Fellaini - De Bruyne, Hazard - Lukaku.

3. L'adversaire

Attention, danger! A la ramasse en début de campagne avec deux nuls et deux défaites humiliantes (1-2 contre Chypre et 3-0 en Israël), la Bosnie a redressé la tête en 2015. Sous l'impulsion de son nouveau sélectionneur Mécha Bazdarevic (ex-Grenoble et Sochaux) qui a remplacé Safet Susic en décembre, les "Dragons" sont invaincus en trois matches: 1-1 en amical en Autriche et des victoires 0-3 à Andorre et 3-1 contre Israël qui les ont relancés dans la course à la qualification.

Les stars romaines de la sélection viennent de démontrer qu'elles sont en forme. Pjanic et Dzeko ont en effet marqué lors de la victoire 2-1 de la Roma sur la Juventus le week-end dernier. L'attaquant prêté par Manchester City a déjà inscrit 5 buts lors de ces éliminatoires et a toujours marqué contre la Belgique (4 buts en 3 matches). A Thibaut Courtois et sa défense de changer la donne...

La sélection bosnienne:
Gardiens: Asmir Begovic (Chelsea/Ang), Ibrahim Sehic (Qarabag/Aze), Jasmin Buric (Lech Poznan/Pol).
Défenseurs: Mensur Mujdza (Fribourg/All), Emir Spahic (Hambourg/All), Toni Sunjic (Krasnodar/Rus), Ermin Bicakcic (Hoffenheim/All), Ognjen Vranjes (Gaziantepspor/Tur), Sead Kolasinac (Schalke 04/All), Marin Aninic (Astana/Kaz), Senad Lulic (Lazio/Ita), Josip Kvesic (Antalyaspor/Tur).
Milieux de terrain: Muhamed Besic (Everton/Ang), Miralem Pjanic (AS Roma/Ita), Haris Medunjanin (Deportivo La Coruna/Esp), Anel Hadzic (Sturm Graz/Aut), Mario Vrancic (Darmstadt/All), Tino Susic (Hajduk Split/Cro), Izet Hajrovic (Werder Brême/All), Edin Visca (Istanbul BB/Tur).
Attaquants: Edin Dzeko (AS Rome/Ita), Milan Duric (Cesena/Ita), Vedad Ibisevic (Stuttgart/All), Ermin Zec (Qabala/Aze).
 

4. L'historique

La Bosnie ne nous réussit pas vraiment. En cinq confrontations, le bilan est d'une victoire, un nul et trois défaites.

Le succès remonte à notre premier affrontement, le 26 mars 2005. Les Diables, avec Vincent Kompany déjà titulaire en défense, s'étaient imposés 4-1 après avoir été mené au score. Les buts belges avaient été inscrits par Emile Mpenza (2), Koen Daerden et Thomas Buffel.

La Bosnie l'a emporté à deux reprises à domicile (1-0 en septembre 2005 et 2-1 en avril 2009). Mais aussi chez nous. C'était le 28 mars 2009 à Genk lors d'un 2-4 de funeste mémoire. Menés 0-1 suite à un but de Dzeko, les hommes de René Vandereycken avaient égalisé par Dembélé avant de s'écrouler, encaissant 3 buts en 6 minutes devant des supporters bosniens impressionnants qui nous avaient fait titrer notre article de l'époque "Pour les Diables, c'était Zenica avant l'heure".

Le dernier duel en date remonte au match aller, le 13 octobre, quand les deux nations s'étaient quittées dos à dos (1-1) après des buts de Dzeko (encore lui!) et Nainggolan.

5. Et après?

Marc Wilmots a dit qu'il serait satisfait avec un bilan de 10 points sur 12 pour finir cette campagne. Cela s'avérerait suffisant pour terminer dans le duo de tête. Il conviendra donc de ne pas s'incliner ce jeudi et de s'imposer à Chypre dimanche, à Andorre (10/10) et contre Israël (13/10).

En cas de 6 sur 6 cette semaine conjugué à des victoires des Gallois à Chypre et contre Israël, les Diables compteront au minimum 5 longueurs d'avance sur le 3e. Les rencontres d'octobre ne seraient alors plus qu'une formalité même si tout reste possible en football.

Nos dernières videos