Le magnésium ? Pour qui ?

On en parle beaucoup et il résout pas mal de maux mais le magnésium est-il un produit miracle et à qui s’adresse la complémentation? Africa Studio – Fotolia

L’ensemble du corps en sollicite mais notre alimentation nous en apporte de moins en moins. La complémentation a-t-elle des effets miracle?

Migraines, spasmophilie, état de fatigue, irritabilité, syndrome prémenstruel… De nombreuses études affirment qu’une carence en magnésium a des effets désastreux sur l’organisme et qu’une complémentation pourrait améliorer le quotidien de nombreuses personnes. D’après le Dr Marc Schwob, auteur du livre «Le magnésium, une médecine sur mesure», 25% des populations de pays développés présentent une carence. En cause, d’après lui, «des sols cultivés de manière plus intensive avec des engrais antimagnésium et un régime dans lequel les aliments qui en contiennent (son, fruits de mer, noix de cajou, légumes secs…) sont peu présents».

Docteur en pharmacie et directrice d’un laboratoire de recherches, Fabienne Joanny s’est longuement penchée sur l’élément afin de créer un nouveau complément. Elle détaille les signes d’un déficit en magnésium: «Une fatigue importante, des problèmes de crampes musculaires, une sensibilité au niveau nervosité, un affaiblissement des défenses immunitaires, ou ce que les gens appellent «l’œil qui saute» peuvent être révélateurs».

Stress et magnésium se répondent également dans un cercle vicieux: «On puise dans nos réserves en cas de stress. Plus on est carencés, plus on est fatigués et plus on est stressés.»

S’appuyant sur des études, la chercheuse et auteur de «Le magnésium aujourd’hui et demain», milite pour une prise «préventive»: «Le rôle du magnésium dans le cadre de prévention cardio-vasculaire, de limitation des AVC et aussi de diabète de type II a été démontré.»

Gare aux excès

Attention, es compléments n’ont pas que des avantages: ils entraînent régulièrement maux de ventres et diarrhées et beaucoup renoncent aux cures à cause de ces effets secondaires.

«L’idée selon laquelle plus on donne de magnésium, mieux c’est, est fausse. Plus on en donne, moins il est absorbé. Parmi les 300 mg que l’on donne en moyenne, 2/3 ne sont pas absorbés et sont éliminés dans les selles et cela peut causer de l’irritation intestinale, une intolérance», explique Fabienne Joanny.

 

Populations sensibles

 

Les femmes

 

Fatigue, humeur changeante ou maux de tête sont quelques-unes de la centaine de manifestations du syndrome prémenstruel qui handicape de nombreuses femmes. La prise de magnésium tendrait à le réduire. L’élément est indispensable au bon déroulement de la grossesse. Les futures mamans ont des besoins accrus à cause de la formation du fœtus et d’une plus forte élimination du métal, les femmes allaitantes également. Au moment de la ménopause, le magnésium est indispensable car il permet la fixation du calcium

 

Les sportifs

 

Lors de phases de fortes chaleurs, on ressent plus facilement des crampes car le magnésium est éliminé via la transpiration. En cas d’effort intensif, les sportifs peuvent éliminer jusqu’à 30 mg de magnésium par litre de sueur. Les carences sont susceptibles d’entraîner fourmillements, faiblesse musculaire, tremblements ou crise de tétanie. D’après certaines études, la complémentation améliorerait également la résistance au stress de la pratique intensive.

 

Les seniors

 

Le magnésium a tendance à diminuer avec l’âge. L’apport nutritionnel est souvent réduit et certains médicaments (diurétiques, traitements des ulcères et du reflux, immunosuppresseurs) perturbent l’équilibre de magnésium. Il est donc important de s’assurer qu’il n’y a pas de carence.

Une étude récente a également mis en avant les bienfaits de l’élément sur la qualité du sommeil des seniors. Indispensable dans le fonctionnement cérébral, il pourrait également jouer un rôle dans les troubles de la mémoire.

 

Nos dernières videos