La FN Herstal à l’arrêt pour 24 heures

- Belga

Les travailleurs de la FN Herstal se croisent les bras depuis 5 heures du matin.

Des piquets de grève ont été installés aux portes de l’entreprise qui sera à l’arrêt pour une durée de 24 heures, annoncent mercredi la FGTB-Metal, la CNE et le Setca à la base de ce mouvement.

Les travailleurs craignent pour leur avenir et surtout une externalisation éventuelle de la production vers les États-Unis. Une crainte qui s’est cristallisée en constatant que les carnets de commande étaient remplis mais que la production ne suivait pas le rythme de telles exigences.

A l’issue de cette action, les travailleurs attendent de la direction des réponses claires à leurs interrogations ainsi que la présentation d’un plan industriel à moyen et long termes.

Les syndicats se sont donné une semaine pour obtenir ces réponses. Si elles s’avèrent insuffisantes ou inexistantes, un second mouvement de grève, de 48 heures cette fois, sera observé les 10 et 11 septembre prochains.

Quelque 1.100 des 1.300 travailleurs de la FN Herstal se sont prononcés à l’unanimité moins six abstentions et deux votes contre pour cette première action qui touche également le site de Browning situé dans le zoning des Hauts-Sarts.


Nos dernières videos