JUSTICE

Koen Geens demande de la patience aux magistrats critiques

Koen Geens demande de la patience aux magistrats critiques

Vu les réformes en cours et le travail abattu par le cabinet et l’administration, «un peu de patience serait adéquate», précise Koen Geens. BELGA

Le ministre de la Justice Koen Geens a réclamé de la patience aux magistrats qui se sont exprimés de manière critique ces derniers jours sur les économies et réformes envisagées.

«De temps à autre, le ton n’est pas exactement ce qu’on pourrait attendre», a commenté M. Geens (CD&V) sur La Première (RTBF), rappelant la tradition des revendications de rentrée judiciaire.

Dans sa mercuriale mardi, le procureur général près la cour de cassation, Patrick Duinslaeger, a dit craindre un gouvernement qui veut des performances meilleures et plus rapides de la part de l’appareil judiciaire, pour moins d’argent. «L’intention du gouvernement est manifestement de supprimer au final tout simplement cette garantie de l’indépendance du pouvoir judiciaire et de la remplacer à partir de 2017 par un système d’enveloppes fermées de financement», a-t-il notamment déclaré.

Le président du tribunal de première instance de Bruxelles Luc Hennart était allé plus loin en accusant le gouvernement fédéral et le parlement de préparer «une nouvelle affaire Dutroux» avec les réformes en cours et le manque de moyens, notamment de magistrats.

«Je ne me reconnais pas dans ces propos désagréables», a répondu Koen Geens.

Il consent à «moins économiser dans un premier temps» et rappelle à cet égard que M. Duinslaeger reconnaît lui-même le bon résultat que le ministre a engrangé lors de la dernière négociation budgétaire.

Mais vu les réformes en cours et le travail abattu par le cabinet et l’administration, «un peu de patience serait adéquate», a ajouté M. Geens. Il souligne que les projets de loi en cours (réduction des charges de travail dans la procédure civile, un autre dans la procédure pénale) sont «le fruit de longues discussions avec les magistrats et reprennent presque toutes leurs suggestions» pour rendre la justice plus efficace. «Que puis-je faire de plus?», demande Koen Geens.

Nos dernières videos