En l’absence de Benteke, déjà – il se remettait de sa rupture du tendon d’Achille -, Romelu Lukaku avait été titularisé au match aller, en Bosnie (1-1).

L’attaquant d’Everton n’avait pas eu la vie facile, et se rappelle d’une équipe bosnienne «compacte, avec une base défensive solide et deux attaquants, Dzeko et Ibisevic, qu’il faut traiter avec respect». La recette de Lukaku, jeudi, est assez simple: «Il faudra mettre la pression, tout de suite. » Évoquant son cas personnel à la sortie du mercato, l’attaquant d’Everton glissait: «Cela aurait pu être différent (NDLR: il n’était pas contre un départ cet été), mais je ne me plains pas. Ma préparation et mon début de saison se sont bien passés. Et j’ai encore des ambitions avec Everton.»

Nos dernières videos