Réapparu il y a quelques mois, le courant équatorial chaud du Pacifique El Nino devrait faire partie des quatre épisodes les plus intenses observés depuis 1950, a indiqué mardi l’Organisation Météorologique Mondiale.

La température de l’eau en surface dans le centre est du Pacifique tropical va probablement dépasser la normale de deux degrés Celsius. Ce courant périodique est souvent associé à des précipitations au-dessus de la normale en automne et en hiver aux États-Unis. Il réduit aussi la fréquence des tempêtes et ouragans dans l’Atlantique qui, cette année, connaît une saison (juin à fin novembre) au-dessous de la moyenne annuelle. Une telle hausse de la température du Pacifique n’avait été enregistrée que trois fois dans les annales au cours des 65 dernières années: 1972-73, 1982-83 et 1997-98.

El Nino intensifie la formation de tempêtes dans l’est et le centre du Pacifique. El Nino devrait atteindre son intensité maximale entre octobre et janvier et persister une bonne partie du premier trimestre avant de s’affaiblir.

Nos dernières videos