APRÈS-COUP

Bonne radio, télé du pauvre

Il faut bien plus que le sourire (éclatant) de Sara De Paduwa pour donner naissance à un nouveau genre... RTBF

Avec son «six-neuf» radiodiffusé et télévisé, la RTBF a pris le pari osé de créer un média hybride, entre radio et télévision.

Depuis le temps que les auditeurs ont l’habitude de «regarder la radio», il était logique qu’un jour ou l’autre, l’envie vienne de leur proposer autre chose que des images statiques de studios. Mais il faut bien plus que le sourire (éclatant) de Sara De Paduwa pour donner naissance à un nouveau genre. Car si, pour l’auditeur, rien ne change, le téléspectateur, lui, n’y gagne rien: hors les pubs, qui, elles, ont le format télé, les trois heures de «radio-télé» ont des allures de Télématin du pauvre. Alors que Télématin lui-même – sur France 2 – apparaît de plus en plus poussif!

Entre-temps, les auditeurs de La Première, eux, sont instamment invités à revoir leurs journalistes et animateurs favoris sur le canal télé de Pure FM: indice d’une sournoise «guerre des chaînes» de la radio publique?

Nos dernières videos