FOOTBALL

Voici à quoi devrait ressembler la sélection de Wilmots

Voici à quoi devrait ressembler la sélection de Wilmots

Wilmots va-t-il reprendre Batshuayi? Si oui, au détriment de qui? Reporters

Deux mois et demi après la défaite 1-0 au pays de Galles et la saga du faux-départ de Marc Wilmots à Schalke 04, les Diables rouges reviennent au-devant de l’actualité. On fait le point sur les forces en présence.

À quatre matches de la fin des éliminatoires de l’Euro 2016, la Belgique est actuellement 2e du groupe B, à 3 points des Gallois et avec deux unités de plus qu’Israël et Chypre. La Bosnie, qui se déplace à Bruxelles jeudi prochain, n’est que 4e et n’a plus le droit à l’erreur. Les Diables enchaîneront le dimanche 6 avec un déplacement chez les Chypriotes.

Avec quel effectif? Tentative de réponse.

Gardiens: Casteels toujours en retrait?

Simon Mignolet continue d’enchaîner les cleans sheets avec Liverpool (3 en autant de rencontres) mais cela ne suffira pas à remettre en cause la place de N.1 de Thibaut Courtois.

La principale question consistera plutôt à savoir si Koen Casteels peut ravir la place de 3e gardien à Jean-François Gillet. L’ancien Diablotin s’est imposé dans les buts de Wolfsburg mais Wilmots avait exprimé sa volonté d’aller jusqu’à l’Euro avec Gillet, qui est revenu sur le sol belge pour défendre les buts de Malines. Il garde sans doute la préséance.

Défenseurs: Vermaelen attendu, Ciman or not Ciman?

Jan Vertonghen et Toby Alderweireld sont désormais associés dans l’axe défensif de Tottenham mais Wilmots continue d’en voir ses deux arrières latéraux incontournables. Vincent Kompany a retrouvé des couleurs en même temps que le chemin des filets avec Manchester City (2 buts en 3 matches).

Qui à côté du capitaine? Thomas Vermaelen rejoue enfin avec Barcelone et devrait logiquement retrouver le noyau des Diables pour la première fois depuis la Coupe du monde au Brésil. En son absence, Nicolas Lombaerts s’est imposé dans le onze du coach fédéral… mais il a perdu sa place au Zenit, ne disputant qu’un match sur six depuis la reprise.

Jason Denayer ne joue pas avec Manchester City et devrait être à nouveau prêté. Mais Wilmots l’apprécie et devrait lui maintenir sa confiance. Olivier Deschacht, repris lors des deux derniers rassemblements, est une alternative.

Avec Vertonghen, Lombaerts et Vermaelen, le coach fédéral disposerait de trois gauchers qui peuvent évoluer sur le côté. Au détriment de Jelle Van Damme (qui retrouve la forme avec le Standard), Sébastien Pocognoli (sur une voie de garage à WBA), Laurens De Bock (titulaire inamovible à Bruges) et Jordan Lukaku (un des pions majeurs des leaders ostendais)? Pas sûr, surtout dans le chef de ce dernier, visionné par Willie à Sclessin dimanche passé.

Reste le cas de la doublure d’Alderweireld au back droit. Anthony Vanden Borre s’est mis hors-jeu avec Anderlecht. Guillaume Gillet a pris son relais chez les Mauves mais n’affectionne toujours pas cette place. Thomas Meunier vient seulement de réintégrer le groupe brugeois après 3 mois d’absence… Laurent Ciman pourrait du coup en profiter pour réintégrer le giron des Diables, lui qui avait été laissé à la disposition de l’Impact Montréal lors du dernier rendez-vous en juin.

Milieux de terrain: combien de Mauves?

Le noyau dur des médians reste incontournable. Bien que cité sur le départ, Axel Witsel enchaîne les matches sans faire de vague avec le Zenit. Radja Nainggolan vient de reprendre le championnat avec la Roma. Mousa Dembélé et Nacer Chadli ont débuté toutes les rencontres de Tottenham. Et Marouane Fellaini a prouvé contre Bruges à l’aller que sa suspension de 3 matches avec Manchester Utd ne portait pas à conséquence sur son rythme et sa rage de vaincre.

Viennent ensuite les points d’interrogation anderlechtois. Steven Defour a été écarté en juin, au profit notamment de Youri Tielemans et Leander Dendoncker. Qu’en sera-t-il cette fois? Et le Soulier d’or Dennis Praet aura-t-il droit à une deuxième convocation, dix mois après la première?

Attaquants: Origi et/ou Batshuayi?

Du côté des ailiers, Eden Hazard tarde à être décisif avec Chelsea, Kevin De Bruyne est dans la saga finale de son transfert et Dries Mertens a été aligné en pointe par le nouvel entraîneur de Naples. Mais ils sont évidemment toujours aussi incontournables dans le noyau.

Pour le reste, Kevin Mirallas vient de marquer mercredi son premier but de la saison avec Everton après deux matches sur le banc suite à un coup reçu lors de la 1re journée de championnat. Adnan Januzaj a retrouvé les joies du onze de base avec quatre titularisations consécutives sous les couleurs de ManU. Il pourrait être en balance avec Yannick Ferreira-Carrasco. Celui qui a fêté ses trois premières caps internationales en 2015 a été laissé en tribunes par Diego Simeone pour la première de l’Atlético Madrid en Liga le week-end dernier. Thorgan Hazard, n’a débuté qu’un match sur les trois disputés par Mönchengladbach. Enfin, Zakkaria Bakkali regoûte au terrain avec Valence après 16 mois de galère au PSV mais il sera encore logiquement trop court.

En pointe, Romelu Lukaku (4 buts toutes compétitions confondues) et Christian Benteke (1) ont bien entamé la saison. Ils se disputeront une nouvelle fois la place de titulaire. Michy Batshuayi vient de signer un doublé pour la première du Marseille version Michel. Suffisant pour se refaire une place dans le groupe, cinq mois après sa première sélection? Et serait-ce au détriment de Divock Origi, cantonné au banc de Liverpool malgré une bonne préparation? Pas certain car l’ancien Lillois peut faire valoir sa polyvalence.

Toutes les réponses tomberont officiellement ce vendredi midi. En attendant, voici notre prono:

La sélection probable: Courtois, Mignolet, J.-F. Gillet; Alderweireld, Kompany, Lombaerts, Vertonghen, Vermaelen, Denayer, J. Lukaku, Ciman; Witsel, Nainggolan, Fellaini, Dembélé, Chadli, Tielemans; E. Hazard, De Bruyne, Mertens, Mirallas, Januzaj (ou Ferreira-Carrasco), Benteke, R. Lukaku, Origi, Batshuayi.

+ BONUS POUR NOS ABONNES | Toutes les stats complètes de nos Diables cette saison