Neuf Belges interpellés devant la centrale nucléaire de Gravelines

Neuf Belges interpellés devant la centrale nucléaire de Gravelines

- Archives AFP

Neuf Belges de l’association Climaxi ont été interpellés ce mercredi par la police française alors qu’ils s’apprêtaient à mener une action devant la centrale nucléaire de Gravelines (nord de la France). Quelques heures après leur interpellation, les membres du groupe ont pu quitter le commissariat, où ils ont été entendus.

Les militants de Climaxi souhaitent sensibiliser la société à la question du climat et ont dans cette optique entrepris une promenade à vélo le long des côtes françaises, belges et néerlandaises.

A leur arrivée devant la centrale de Gravelines, le personnel de sécurité a immédiatement appelé des renforts. «Des dizaines de policiers et agents de sécurité sont arrivés et même le procureur a fait le déplacement», explique Filip de Bodt de Climaxi. «Nous n’avons même pas eu le temps de déployer nos banderoles.»

Ils ont ensuite été emmenés au commissariat où leurs effets personnels ont été examinés. «Les policiers ont finalement été d’avis que nous n’avions commis aucune infraction à l’exception d’avoir pris des photos. Mais le procureur a tout de même décidé de nous entendre», a encore souligné Filip de Bodt.